Dossier à la Une

Kalev rencontre Kengo et Ne Muanda Nsemi

Léon Kengo Wa Dondo et Ne Muanda Semi ont rencontré l'émissaire de Kabila dans le cadre des consultations pour le dialogue
Léon Kengo Wa Dondo et Ne Muanda Semi ont rencontré l’émissaire de Kabila dans le cadre des consultations pour le dialogue
Pendant ce temps, Delly Sessanga, Jean-Lucien Bussa, Moïse Moni Della, Jean-Marie Bamporiki, Ingele Ifoto et Matthieu Kalele ont fait le déplacement de l’hôtel Béatrice dans le souci de transmettre à l’AG de l’ANR un mémo portant ce que leur groupe pose comme des préalables avant la tenue du dialogue. Mais ils n’ont pas pu le voir!
L’envoyé spécial du Président Kabila, L’administrateur de l’ANR Kalev Mutond s’est rendu jeudi 14 mai à la résidence du gourou de Bundu dia Kongo -BDK-, le député national Zacharie Badiengila alias Ne Muanda Nsemi, sur les hauteurs de Binza, après avoir eu une séance de travail mercredi soir avec le speaker du Sénat et autorité morale de l’OR, Léon Kengo wa Dondo, avenue de la Gombe, ont constaté les reporters d’AfricaNews discrètement restés en permanence sur ces sites depuis qu’ils étaient assurés de l’imminence de ces deux réunions.
«Le président Kengo est d’accord pour prendre langue avec le chef de l’Etat Joseph Kabila dans le cadre d’un dialogue inclusif», une information donnée par une source proche de l’UFC, le parti de Kengo, précisant que l’entretien a eu lieu à la fin de la journée.
Kalev ne s’est jamais exprimé en public depuis qu’il a entamé les consultations avec des ténors de l’Opposition et d’autres personnalités indépendantes. Mais, dans la discrétion la plus totale, il s’est éloigné du centre-ville de Kinshasa jeudi 14 mai, direction domicile de Ne Muanda Nsemi. Le rendez-vous annoncé par les sources d’AfricaNews a donc eu lieu même s’il a été décalé d’un jour.
Dans l’intervalle, un groupe de personnalités de l’Opposition a tenté d’approcher l’AG de l’ANR à l’hôtel Béatrice jeudi. Le député ENVOL Delly Sessanga, Jean-Lucien Bussa, le député UNC Jean-Marie Bamporiki, l’ancien ministre des Mines Ingele Ifoto et Matthieu Kalele étaient porteurs d’un mémo portant ce que leur groupe pose comme des préalables avant la tenue du dialogue.
«Le mémo porte sur les préalables, entre autres la libération des prisonniers politiques, la réouverture des chaines de télévision et de stations de radio proche de l’Opposition, etc. Des signaux forts qui doivent montrer que le pouvoir est prêt à faire un dialogue sincère et franc et serait capable de négocier un calendrier électoral favorable à tous les courants politiques», a expliqué Moïse Moni Della, qui a fait part de leur regret de n’avoir pas pu rencontrer Kalev.
Unanimement favorables et prêts
Dans l’ensemble, tous les chefs des partis de l’Opposition et les personnalités indépendantes approchés par l’envoyé spécial du Président Kabila ont marqué leur accord pour participer aux pourparlers.
Kalev est un homme comblé. Il a accompli avec doigté et dévouement l’exaltante mission lui confiée par le Président de la République. Il ne lui reste plus qu’à déposer son rapport au chef de l’Etat.
De son côté, Kabila a officialisé son initiative auprès des membres du Bureau politique de la Majorité présidentielle réunis mercredi dans sa ferme de Kingakati, dans la banlieue Est de Kinshasa. Des sources indiquent qu’il pourrait personnellement prendre le relai dès ce week-end via l’entame d’une discussion directe avec l’Eglise catholique et d’autres confessions religieuses.
Lundi 11 mai, Kalev a fait le déplacement du Centre Lindonge, où le cardinal Laurent Monsengwo Pasinya l’a reçu. «Les choses se sont très bien passées. Le cardinal Monsengwo, visiblement très détendu, a longuement échangé avec l’AG Kalev dans l’un de ses locaux du Centre Lindonge», a confié une source proche de l’archevêché, demandant à AfricaNews de lui garantir l’anonymat, assurant que la rencontre a été encourageante.
La discrétion a été également requise par toutes les sources qui ont rapporté au journal les audiences que Kalev a accordées aux opposants ces derniers jours à Béatrice et au Memling. Notamment au président national de l’UNC et ancien speaker PPRD de l’Assemblée nationale Vital Kamerhe, la secrétaire générale du MLC Eve Bazaiba, le député José Makila Sumanda, etc. Kalev a débuté ces contacts 2 mai par une réunion de travail avec Félix Tshisekedi, dans la résidence du président national de l’UDPS, 10ème Rue Pétunias, commune de Limete.
Selon Jeune Afrique, Kalev, 57 ans, a fait ses classes dans les jeunesses du Mouvement populaire de la révolution -MPR. Entré à l’ANR sous Mobutu, il a cependant connu son ascension pendant le règne de Joseph Kabila quand il devient chef du département de la sécurité intérieure en 2007 avant de devenir en 2011 numéro un de l’Agence, l’une des rares administrations parfaitement fonctionnelles du pays.
Achille KADIMA MULAMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer