Dossier à la UnePolitique

Kabila renforce les pouvoirs de Luzolo

C’est une réaction au dernier courrier du mois de juin du Conseiller spécial anti-corruption adressé au Président de la République.
Jeudi 14 juillet 2016, Joseph Kabila a signé l’ordonnance n°16/065 du 14 juillet 2016 portant organisation et fonctionnement des services du Conseiller spécial du Chef de l’Etat en matière de Bonne gouvernance et de lutte contre la corruption, le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme.
Sans nul doute, Kabila précise et renforce les pouvoirs de Luzolo Bambi, désormais placé sous l’autorité directe du Président de la République et de son directeur de cabinet, et autorisé à recourir aux services des OPJ à compétences générales, des magistrats du Parquet et le, cas échéant, au ministre de la Justice et en informer le Chef de l’Etat.
L’ordonnance autorise aussi le recours à des prestataires extérieurs avec l’avis du Directeur de cabinet du Chef de l’Etat. Le texte lu jeudi sur les antennes de la télévision publique précise aussi que le Conseiller spécial a droit à une dotation spéciale fixée par le Chef de l’Etat.
En retour, les membres du cabinet du Conseiller spécial anti-fraude sont soumis à la déontologie, conformément aux textes légaux et réglementaires qui régissent les membres du Cabinet du Président de la République.
Les missions de Luzolo désormais précisées, clarifiées et renforcées, la traque contre les criminels en col blanc peut être lancée.
YA KAKESA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer