Dossier à la UneSociété

Kabila donne feu vert à Nangaa et Basengezi

Corneille Nanga et Norbert Basengezi
C’est parti! Les nouveaux membres du bureau de la Centrale électorale RD-congolaise peuvent désormais entrer en fonction. Après leur entérinement à la chambre basse du parlement, ils viennent de recevoir l’approbation du chef de l’Etat Joseph Kabila. Dans une ordonnance présidentielle lue sur le plateau de la RTNC lundi 16 novembre, Corneille Nangaa et Norbert Basengezi ont été respectivement investis président et vice-président de la Commission électorale nationale indépendante -CENI.
La même ordonnance présidentielle investit également Pierrette Mwenze en qualité de questeur de la CENI. La nouvelle équipe dirigeante aura la lourde charge de poursuivre le processus électoral en cours en RD-Congo et assurer l’organisation de prochaines élections voulues crédibles et apaisées.
Mais avant tout, ce nouveau bureau devra procéder à la fiabilisation du fichier électoral, à l’enrôlement des nouveaux majeurs et au réajustement du calendrier électoral. Le bureau Nangaa devra aussi, pour organiser les bonnes élections, convaincre les partenaires internationaux pour accompagner et financer les prochains scrutins.
Une nouvelle ère commence à la CENI. Après la démission de l’abbé Malumalu et d’André Mpungwe à la présidence et vice-présidence de la CENI, deux nouvelles figures viennent de prendre les commandes de cette institution d’appui à la démocratie. Il s’agit de Corneille Nangaa et Norbert Basengezi, respectivement président et vice-président de la CENI.
Désignés par leurs composantes respectives, confessions religieuses pour le premier et composante Majorité présidentielle pour le second, ces deux personnalités ont reçu le feu vert du Président de la République Joseph Kabila pour commencer à travailler. Une ordonnance présidentielle lue lundi 16 novembre dernier sur le plateau de la Radio télévision nationale congolaise -RTNC-, les investit pour occuper officiellement leur poste.
Par cette investiture, il est prouvé que les deux hommes ont la confiance de Joseph Kabila, garant de la nation, pour assumer en toute responsabilité les fonctions auxquelles ils sont nommés. Dans la même ordonnance présidentielle, Pierrette Mwenze a été investie comme questeur de la CENI. Elle remplace Chantal Ngoy Tshite, poussée à la démission à la suite de l’exclusion du MSR dont elle est membre de la Majorité présidentielle.
Le poste de questeur de la CENI qu’elle occupait revenait donc de droit à la MP. Avant la publication de cette ordonnance présidentielle, Nangaa et Basengezi ont été adoubés par les députés nationaux à travers une résolution portant entérinement de deux nouveaux membres au bureau de la CENI, lue et adoptée au cours d’une la plénière à la chambre basse du Parlement.
Attributions
Quant aux attributions de chaque membre du bureau de la CENI, la loi organique n°13/0012 du 19 avril 2013 est claire. Dans son article 25, il est signifié que le président assure la mission générale de direction et représentation de la CENI. A ce titre, il dirige les réunions de la CENI et la représente auprès des autres institutions. Il dirige ainsi les travaux de la CENI et la représente vis-à-vis des institutions de la République et de tiers.
Tout ceci, dans les limites des pouvoirs qui lui sont dévolus par la loi et le règlement intérieur. De son côté, le Vice-président est chargé des questions juridiques et administratives. Il remplace le président en cas d’empêchement et supervise la commission chargé de suivi, déroulement des scrutins et de la collecte des résultats. Toutefois, plusieurs défis attendent cette nouvelle équipe dirigeante de la CENI.
Entre autres, poursuivre le processus électoral en cours en RD-Congo par l’organisation des élections provinciales, locales et municipales. Ce nouveau bureau devra également assurer l’organisation des futures élections de 2016. Mais avant d’en arriver là, il devra au préalable procéder à la fiabilisation du fichier électoral et au réajustement du calendrier électoral. Aussi, pour organiser des bonnes élections, le bureau Nangaa a le devoir de convaincre les différents partenaires internationaux pour accompagner et financer les prochains scrutins.
Basengezi fêté par les siens
Fier de voir l’un des leurs élevé en dignité, les ressortissants de la province du Sud-Kivu ont organisé lundi 16 novembre une réception festive pour encourager Nobert Basengezi, nommé vice-président de la CENI. Ils ont profité de cette occasion pour dire toute leur reconnaissance au chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange pour avoir placé sa confiance à Basengezi, un homme qui s’y connait bien en matière électorale.
Nobert Basengezi, n’est pas un parvenu à la CENI. Il déjà a été 2ème vice-président de la Commission électorale indépendante -CEI- en charge de l’inscription des électeurs et des candidats. Poste qu’il a occupé de 2003 à 2008. En 2007, il a été décoré par le gouvernement sud-coréen après l’organisation des élections de 2006 en RD-Congo. En matière électorale, il a également suivi plusieurs formations.
Déjà en 1985, il a obtenu un certificat en démocratie développement de l’Institut Hans Seidhel. En 2005 à l’Electoral Institue of South Korea, il a décroché un autre certificat en formation  électorale de la KOICA au Séoul en Corée du sud… De 1999 à 2002, il a été gouverneur de la province du Sud-Kivu. Sous le gouvernement Muzito, de 2008 à 2012, il a été ministre de l’Agriculture et ministre intérimaire au ministère du Développement rural. Avant d’être désigné vice-président de la CENI, il a été député national élu de Walungu, dans le Sud-Kivu, aux législatives de 2011.
Au Parti du peuple pour la démocratie -PPRD-, Basengezi est membre du Comité exécutif national et du Conseil national ainsi que membre du bureau politique.
Guylain LUZAMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer