Dossier à la UneNationPolitiqueTribune

RDC : Me Jean-Claude Katende conseille le Président Tshisekedi

«Toute décision qui serait prise en violation de la Constitution ne va que renforcer la crise. C’est une chose que nous devons éviter»

Pages d’opinions libres de Me Jean Claude Katende

« Il va consulter…»

C’est le Président Félix Tshisekedi qui a annoncé lors de sa déclaration du vendredi 23 octobre 2020 sa décision de consulter quelques Congolais en rapport avec les défis qui se posent à notre pays. Cette annonce a suscité d’autres propositions notamment celle de convoquer le dialogue pour échanger sur les réformes institutionnelles. Je ne suis pas contre le dialogue s’il est destiné à renforcer notre jeune démocratie. Dans le cadre constitutionnel, le Président de la République a le pouvoir de prendre certaines décisions pour faire face à la crise créée par la rupture de la coalition entre le CACH et le FCC. Cette rupture avait été demandée au Président de la République par beaucoup de Congolais dont moi-même depuis longtemps.

A mon point de vue, consulter ne veut pas dire que les personnes consultées vont décider ensemble avec la personne qui les consulte. La personne qui consulte va écouter les personnes consultées pour recueillir leurs avis et conseils sur la situation de crise que traverse notre pays. Après, elle va décider elle-même, en âme et conscience, en conformité avec la Constitution, sur la situation. Toute décision qui serait prise en violation de la Constitution ne va que renforcer la crise.

C’est une chose que nous devons éviter. Personne ne peut imposer ses avis ou conseils à la personne qui consulte. Elle est libre de prendre ou pas les avis et conseils qu’on lui donne. Si les choses sont ainsi comprises, personne ne se sentira frustré si ses avis ou conseils ne sont pas pris en compte. Tout ce qu’on demande au Président qui va consulter est qu’il décide avec la perspective de renforcer la cohésion nationale, la paix et la démocratie.

Ses décisions devront permettre au pays de progresser sur le plan politique, économique et social. Est-ce que le Président va consulter tous les Congolais? La réponse est non. C’est le Président lui-même qui choisira qui il veut consulter. Mon conseil est qu’il consulte ses amis, mais aussi ses adversaires politiques, sociaux et religieux.

Mais évitons d’aller nous proposer nous-mêmes pour qu’on nous consulte. Ceux qui seront consultés devront éviter d’aller parler des problèmes personnels. Ils sont appelés à parler du Congo. Ce n’est pas une occasion pour aller demander des faveurs personnelles ou pour aller recommander des frères, cousins, fils ou filles pour l’emploi. Est-ce que certains Congolais peuvent refuser de répondre à l’appel du Président de la République? Au nom de la liberté, ils peuvent s’abstenir d’y aller.

Mais mon point de vue est que c’est mieux d’y aller même pour dire au Président des choses qui sont contraires à sa vision du pays. C’est aussi bien que les adversaires politiques du Président aillent lui dire de vive voix leur désaccord sur son approche et sa vision des problèmes qui bloquent la marche du pays. Nous devons tous avoir le courage de nous parler même quand tout ne va pas bien. On ne fait pas la politique pour soi-même, mais pour faire avancer le pays. Je ne fais que mon devoir citoyen. Large diffusion.

Fait à Kinshasa, le 29 octobre 2020

Me Jean Claude KATENDE -Wathsaap: +243811729908

Le Gardien du Temple.

Articles similaires

Fermer
Fermer