Dossier à la UnePolitique

RDC : Ces figures du FCC qui affichent leur soutien à Tshisekedi

Les députés nationaux Jean-Charles Okoto, Jean-Pierre Lihau, Godard Motemona, Patrick Muyaya, Garry Sakata, Jean-Marie Lukulasi ainsi que les ministres Pius Muabilu et Julien Paluku sont passés du côté du Président de la République, en quête d’une nouvelle majorité au Parlement…

À l’issue de la séance d’évaluation convoquée samedi 12 décembre autour d’un copieux repas à l’hôtel Sultani, des proches du Président Félix Tshisekedi ont revendiqué 303 députés désormais estampillés «Union sacrée pour la Nation». «Nous avons enregistré 22 nouveaux adhérents ce samedi», s’est vanté un député Lamuka.

L’échographie partielle de la matrice de l’Union sacrée révèle la présence des députés et autres personnalités issus du FCC dans la nouvelle dynamique mise en place par Félix Tshisekedi. En tête, Jean-Pierre Lihau, député de Bumba, également la circonscription électorale de Jeanine Mabunda, ancien directeur de cabinet de l’ancien président de l’Assemblée nationale Aubin Minaku. Lihau a été aperçu à la manifestation de l’Union sacrée de ce samedi tout comme Jean-Charles Okoto Lolakombe, élu PPRD de Lodja, dans le Sankuru, ex-ambassadeur de la République démocratique du Congo en Ouganda et en Chine, ainsi que Godard Motemona, ancien ministre provincial de l’Intérieur de la ville de Kinshasa élu sur la liste PPRD dans la circonscription de Mont-Amba à l’issue des législatives nationales de décembre 2018.

À ces députés PPRD s’ajoutent le député national Guy Mafuta Kabongo, élu à Tshikapa sur la liste MIP, un des partis mosaïques du PPRD, et Jean-Marie Lukulasi Masamba, élu sur la liste AFDC-A dans la circonscription de la Funa à Kinshasa.

Dans un message posté sur Twitter, Honoré Mvula, réputé communicateur proche du Chef de l’État, n’a pas boudé son plaisir de révéler le ralliement du député PALU Garry Sakata, co-auteur des projets des lois controversés sur les réformes de la magistrature.

Sakata a donc décidé de rejoindre le député PALU de la Funa Patrick Muyaya et Godefroid Mayobo, qui revendique sa qualité d’héritier statutaire du parti d’Antoine Gizenga après le décès de l’ancien secrétaire permanent intérimaire Lugi Gizenga.

Outre les députés, certains ministres FCC ont également entrepris d’apporter leur soutien à Félix Tshisekedi et renforcer la matrice de l’Union sacrée. Si le ministre d’État en charge de l’Urbanisme et Habitat, Pius Mwabilu, n’avait pas hésité, dès le début de l’aventure «Union sacrée», à s’afficher avec Félix Tshisekedi, son collègue de l’Industrie Julien Paluku a créé un petit événement samedi quand son parti, le BUREC, a annoncé son adhésion au groupe en gestation autour du Président de la République.

«L’Union sacrée est dans sa phase de consolidation. Après Julien Paluku, d’autres figures du FCC membres du gouvernement et du Parlement sont attendues cette semaine», a laissé entendre un lieutenant de Jean-Marc Kabund, président ai de l’UDPS. Ancien ministre du Développement rural et cadre du FCC, Justin Bitakwira, est également passé du côté du Président de la République, Félix Tshisekedi. Dans ses nouveaux habits, il a même conduit une mission à l’Est du pays.

Membre de la Conférence des présidents du FCC, le patron de l’ADRP, François Rubota a déclaré, lui aussi, avoir réjoint l’Union sacrée, après une audience chez le Président Félix Tshisekedi. Mais le député a des problèmes avec des collègues du regroupement, remontés contre « son initiative cavalière ».

AKM

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer