Dossier à la UneSociété

RDC : L’Eglise du réveil charge Jacques Kangudia, Conseiller de Fatshi

Jacques Kangudia, conseiller du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi, est accusé par l’Eglise du réveil du Congo -ERC- d’être le commanditaire de l’opération qui a conduit à la destitution de son président national, le Pasteur Sony Kafuta. Cette association sans but lucratif dit avoir des preuves. Ainsi, toutes les nominations opérées par Dodo Kamba sont nulles et de nul effet.

Les personnes ayant également travaillé avec Albert Kankienza sont réputées démissionnaires depuis le 31 août 2020. Seuls les dirigeants nommés par Sony Kafuta sont légalement autorisés à opérer sur toute l’étendue de la République. Aussi, les autorités tant politiques qu’administratives et celles de la Police sont priées de leur apporter assistance. Telles sont les décisions prises par l’équipe de Sony Kafuta qui a rassuré que le Chef de l’État n’est mêlé ni de loin, ni de prêt dans cette affaire.

Près de deux semaines après avoir dénoncé l’immixtion de la Présidence de la République dans la désignation irrégulière de Dodo Kamba à la tête de l’Eglise du réveil du Congo -ERC-, Sony Kafuta et ses collaborateurs sont revenus à la charge pour dénoncer la main noire ayant perturbé la quiétude de leur structure.

Dans un communiqué rendu public mardi 29 septembre au siège du Ministère du combat spirituel à Kinshasa devant la presse, le Pasteur Jean Martin Yoka a fait des révélations sur Jacques Kangudia, conseiller spécial du Chef de l’État en charge de changement des mentalités, comme le commanditaire de l’opération de destitution de Sony Kafuta au profit de Dodo Kamba. L’auteur politique de cette crise ecclésiastique n’est autre que le Pasteur Albert Kankienza, président honoraire de l’ERC. 

«Le Président Félix Tshisekedi a rencontré le Révérend Paul David Olangi, vice-président de l’ERC, et a nié toute implication dans le processus de désignation illégale et irrégulière de Dodo Kamba aux commandes de l’ERC», a déclaré le Pasteur Yoka devant les professionnels des médias. Et d’affirmer: «Kankienza m’a dit que le conseiller Kangudia était parti voir Peter Kazadi pour rencontrer l’Évêque général Sony Kafuta afin d’obtenir le retrait de sa signature du PV désignant Ronsard Malonda. Sony Kafuta ayant refusé, c’est ce qui est à la base de l’acharnement».

JB

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer