Dossier à la UnePolitique

RDC: L’ECT se dote d’un nouveau siège à la taille de ses ambitions

Eveil de la conscience pour le travail et le développement -ECT-, parti politique membre du Front commun pour le Congo -FCC-, s’affirme de plus en plus comme un «parti de masse et de cadre». Après une série d’adhésions massives à travers le pays, le parti vient de se doter d’un nouveau siège en plein cœur de la commune de Lingwala à Kinshasa. Situé au numéro 207 de l’avenue Kabinda, le nouveau siège de l’ECT est bâti en deux niveaux dont le premier abrite le siège de l’interfédéral ville-province de Kinshasa.

Dans ce niveau, l’on retrouve une salle de réunion de 80 places, des bureaux, un magasin, etc. Le second niveau, dédié au siège national de l’ECT, est composé de deux salles dont l’une a 14 places et l’autre 25, des bureaux, un dépôt, une cuisine, etc. «Les deux niveaux ont 4 blocs sanitaires», a appris AfricaNews.

Des sources au sein du parti cher au député Balamage renseignent que les travaux de réfection et de rénovation de ce bâtiment ont duré 5 mois et coûté USD 115.000. «Un annexe, encore en construction, abritera la ligue nationale des jeunes et la ligue nationale des femmes», ont-elles ajouté. A l’inauguration officielle de ce bâtiment, Félix Momat, haut cadre de l’ECT, a déclaré: «Un parti politique comme l’ECT est un parti des masses, et nos objectifs, c’est la conquête et la conservation du pouvoir le plus longtemps possible… Nous sommes un parti des cadres mais aussi des masses. Nous avons un siège au milieu de la population et en pleine commune de Lingwala».

Cette cérémonie inaugurale, tenue le samedi 17 octobre, a connu la participation de diverses personnalités de haut rang du FCC parmi lesquelles Néhémie Mwilanya, coordonnateur. «Rappelez-vous, chers camarades, le Président Kabila nous a fait honneur de visiter et d’inaugurer notre siège du FCC, et donc pour lui, une semaine après, nous convier à l’inauguration du siège d’un parti politique membre du FCC, est un motif de satisfaction. Ça signifie que son message a été reçu 5/5. Le FCC est en train d’aller très loin, mais ce n’est pas une affaire seulement au sommet. C’est toutes ses composantes qui sont décidées d’aller très très loin, et la toute prochaine étape, c’est l’objectif 2023», a déclaré Néhémie Mwilanya.

Puis: «Le Congo est plus important et plus grand que nos ambitions, et nous nous battons pour le Congo, nous vivons pour le Congo… nous avons marché il y a plusieurs semaines pour exiger le respect des institutions et de la Constitution. Nous n’avons pas marché pour rien… pour que ce pays avance, ses institutions doivent se reposer sur le respect de la Constitution».

Laurent OMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer