Dossier à la UnePolitique

Dialogue politique inclusif! : après Masimanimba, Kin-kiey, le crabe frappe à Kinshasa

Kin-kiey
Pas besoin d’aller dans un pays étranger apprendre des stratégies… des leçons à venir appliquer sur la scène politique nationale, cogne KKM avant d’avertir tous ses adversaires politiques: «…puisque nous recevons des coups injustes, nous devons apprendre à en donner qui fassent mal… nous devons apprendre à donner des coups qui fassent très mal, très mal alors» 
Après l’appel de Masimanimba, devenu très célèbre, cette fois-ci, c’est en plein Kinshasa, au siège de son parti politique, le Parti pour l’action -P.A-, que Kin-kiey mobilise en faveur de Kabila. Un peu avant-midi, dimanche 13 décembre 2015, l’homme avait un message en 4 points à adresser aux militants et cadres du P.A réunis au siège.
Une fois encore, le crabe a trouvé les mots justes, dans un style qui lui est personnel pour lancer un appel au dialogue national politique et inclusif qui se veut inclusif. Devant une centaine des militants et cadres du Parti pour l’action dont il est l’autorité morale, il a rappelé l’engagement de son parti au combat politique que mène le Président de la République, Joseph Kabila Kabange. Mieux, Kin-kiey a exhorté les siens à demeurer très vigilants par rapport aux enjeux du moment. Le moment est donc crucial. Et surtout, comme parti locomotive de la Majorité présidentielle, le P.A doit rester en alerte maximal pour préserver les acquis du combat qu’il a mené et qu’il continue à mener!
Kin-kiey n’a jamais été en panne d’inspiration. Surtout pas quand il s’agit d’aller au front pour son Chef, celui qu’il dit mériter la protection du peuple RD-congolais. Et désormais, tous les adversaires politiques de Kin-kiey sont prévenus: «…puisque nous recevons des coups injustes, nous devons apprendre à en donner qui fassent mal… nous devons apprendre à donner des coups qui fassent très mal, très mal alors», harangue KKM a ses militants.
Cela, après avoir rappelé que son parti, contrairement aux autres, n’a pas des stratégies ou des leçons à aller apprendre dans un pays étranger. «Un Tigre n’a pas besoin de prouver sa tigrité. Kabilistes, nous le sommes…dans l’âme et dans le sang. Quand d’autres hésités, nous avons été le premier et le seul à nous déployer sur le théâtre du monde..», assène l’autorité morale du P.A et ministre des Relations avec le Parlement. Mais devant les hésitations des uns et la détermination de ceux qui battent campagne contre le dialogue, KKM, lui, a fait un choix: participer activement et de manière constructive au dialogue.
Le P.A marque une fois de plus son territoire. Il y a peu, lors d’une tournée en Europe, reçu tour à tour sur les plateaux de «RFI», «TV5 Monde», «France 24»… et dans d’autres médias comme «Le Soir», «Jeune Afrique»… Tryphon Kin-kiey avait lancé le débat sur certains sujets d’actualité alors considérés comme tabou et qui refont surface aujourd’hui. Le Parti pour l’action veut capitaliser cet atout de son autorité morale qui fait montre d’un courage et d’un engagement sans précédent. Un engagement et un rôle précurseur qui lui ont valu une campagne terrible de diabolisation de la part de ses adversaires politiques, ceux qui militent pour l’affaiblissement du Président Kabila.
Alors que, sans gêne, certains disent qu’il est à bannir de la scène politique, d’autres vont jusqu’à douter de ses origines RD-congolaises. Loin de le décourager, KKM est plus que jamais convaincu que c’est le moment de rester derrière le Président de la République, défendre le vote de novembre 2011 surtout face à une certaine Opposition qui appelle à renverser les Institutions légitimes et légalement installées selon la volonté du peuple exprimée le 28 novembre 2015. A en croire le crabe, tout différend doit se traiter au dialogue en vue d’en trouver une solution apaisée.
HMK      

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer