Dossier à la UnePolitique

Le dialogue comprendra 200 participants

68 délégués pour la MP, 68 pour l’opposition, 39 pour la société civile et 25 pour les personnalités
Le futur dialogue comprendra 200 délégués, notamment 68 de la Majorité présidentielle, 68 de l’Opposition, 39 de la Société civile et 25 personnalités, avec un nombre raisonnable de femmes, de jeunes et des élus, lit-on dans le rapport de la réunion du Comité préparatoire tenue le jeudi 25 août à l’hôtel Béatrice à Kinshasa.
A en croire ce document rendu public par la Facilitation, la deuxième journée des travaux a été consacrée au débat de fond sur la feuille de route et s’est focalisée sur les concepts de l’alternance, les élections et l’accord politique appelé à conclure le forum.
 
La Facilitation est revenue sur ce qu’elle appelle «confrontation» entre Majorité et Opposition sur l’introduction ou non de la notion de l’alternance politique dans l’alinéa qui stipule: «la détermination des parties prenantes à renforcer l’état de droit par le respect des valeurs de la démocratie, de la bonne gouvernance, de la tolérance et de la justice».
Aucun consensus ne s’est dégagé à ce niveau. Pour l’opposition, c’est bien de l’alternance politique qu’il faut discuter au dialogue parce que le Président de la République a terminé ses deux mandats. Pour la majorité, «le dialogue doit discuter de l’organisation des élections qui pourrait aboutir à l’alternance». Les parties sont cependant d’accord pour l’inclure deux thèmes à l’agenda du dialogue, notamment l’évaluation du processus électoral et le code de bonne conduite pour tous les partis engagés dans les élections. Une source a fait savoir que les discussions à ce niveau reprennent ce vendredi. Le rapport indique que toutes les parties sont aussi d’accord pour ajouter un nouveau thème dans l’agenda. Il s’agit de la nécessite d’un accord politique et des mécanismes de sa mise en oeuvre.
 
Ce sujet traitera aussi du point relatif à la continuité de l’état au cas où l’élection présidentielle ne se tiendra pas selon les délais de la Constitution. Les participants sont également d’accord qu’une disposition du projet de la feuille de route précise que les participants du comité préparatoire sont d’office délégués au dialogue qui devra comprendre 200 participants: 68 délégués pour la MP, 68 pour l’opposition, 39 pour la société civile et 25 pour les personnalités. Un consensus s’est dégagé sur la représentativité des femmes, des jeunes et des élus. Le facilitateur est chargé de veiller au respect auprès des différentes parties.
Le rapport précise que les que les partis politiques tant de la MP que de l’Opposition sont d’accord pour faire référence aux instruments juridiques internationaux et nationaux, notamment la Résolution 2277.
YA KAKESA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer