Dossier à la UnePolitique

Détournement des salaires et indemnités de sortie :Kamisendu poursuivi au Parquet général

Jean Kamisendu

Dans une plainte adressée au Procureur général de la République près la Cour suprême de justice le 2 janvier 2016, il est reproché à cette autorité provinciale d’avoir détourné les salaires et indemnités de sortie des membres du gouvernement provincial sortant
Le comité de suivi de la paie des membres du gouvernement provincial de l’ex-province de Bandundu a introduit une plainte au Parquet général de la République à charge de Jean Kamisendu Kutuka, gouverneur sortant. Motif: détournement des salaires et indemnités de sortie des membres du gouvernement provincial.
«Le dernier salaire que nous avons touché est celui de juillet 2015 par la TMB Bandundu, pendant que la Banque Centrale du Congo/Direction provinciale du Bandundu confirme que les fonds relatifs à notre paie d’août à ce jour étaient bien arrivés et avaient été retirés par le service attitré du gouvernement provincial», précise-t-on dans la plainte. Avant de saisir la Justice, le comité plaignant, au total 110 personnes, a eu le temps d’informer l’Exécutif national.
Les membres du gouvernement provincial de l’ex-province de Bandundu broient du noir. Ils s’apitoient sur leur sort et leur situation est alarmante du fait qu’ils ont servi la République via l’ex- province de Bandundu et qu’à la fin de leur service, ils n’ont pas pu bénéficier de leurs indemnités pendant qu’ils accusaient 4 mois d’arriérés de salaires. Ils ont saisi le Premier ministre et ce dernier leur a envoyé auprès du Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur comme en témoignent plusieurs correspondances échangées entre ces revendicateurs et l’autorité compétente.
Selon les investigations faites, ce personnel est arrivé à la conclusion selon laquelle, leurs salaires ont été détournés par le gouverneur sortant Jean Kamisendu Kumituka. Soudain, le comité de paie des membres du gouvernement provincial de l’ex-province de Bandundu a juré de se faire entendre. Il a introduit une plainte au Parquet général de la République à charge de l’ex-gouverneur pour détournement de salaires et indemnités de sortie.
«Nous avons le regret de vous approcher en vue de nous faire recouvrer nos droits les plus légitimes et vous prions d’agréer, Monsieur le Procureur général de la République, l’expression de notre gratitude anticipée et se sera justice», peut-on lire dans cette plainte.
Il y est indiqué que le dernier salaire que ces membres ont touché est celui de juillet 2015 par la TMB Bandundu, pendant que la Banque Centrale du Congo/Direction provinciale du Bandundu confirme que les fonds relatifs à leur paie d’août à ce jour étaient bien arrivés et avaient été retirés par le service attitré du gouvernement provincial sortant.
«Le commissaire spécial du Kwilu, Michel Bala Bala Kasongo, au cours de sa réunion publique tenue avec l’ensemble du personnel du gouvernement sortant le jeudi 19 novembre 2015 à 11 heures dans la salle des réunions de la maison blanche, en présence de ses délégués du Kwango et mai Ndombe, avait reconnu et accepté de payer le salaire d’octobre et de novembre 2015, n’a pas réalisé sa promesse jusqu’à ce jour disant que le gouvernement central n’a jamais libéré les salaires d’octobre et novembre 2015», lit-on également dans la plainte.
Le comité plaignant fait part de l’injustice dont ses membres sont victimes. Justification: les nouveaux délégués de provinces démembrées ont bénéficié des avantages liés à leurs fonctions au mois de novembre et les membres de leurs bureaux ont perçu leurs salaires le jeudi 24 décembre dernier. Les victimes notent que l’Etat n’a jamais sauté un seul mois de salaire dans la chronologie de la paie. Selon certaines sources, il s’avère que Jean Kamisendu dit avoir dépensé l’argent réclamé à d’autres fins. Entre autres l’inhumation des victimes causées par la bousculade à Kikwit lors du concert à l’honneur de Kester Emeneya. Or il s’est passé une année entre la bousculade mortelle de Kikwit, le 24 avril 2014, et les salaires réclamés. Alors que l’accusé Kamisendu bénéficie de la présomption d’innocence, les membres de l’ancien gouvernement provincial de l’ex-Bandundu croient fermement à son inculpation par le Parquet général.
Octave MUKENDI    
 
 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer