Dossier à la UnePolitique

Des dissidents rentrent chez Kabila

Alors que G7 et Dynamique se sont illustrés par des positions contradictoires en réaction au communiqué conjoint de la Communauté internationale appelant au Dialogue inclusif et à des élections à bonne date, des sources bien informées confient que des ténors de l’Opposition parmi les transfuges de la Majorité présidentielle ont négocié leur retour au bercail
Après la publication du communiqué conjoint ONU-UA-UE-OIF du 16 février 2016 appelant la classe politique au dialogue inclusif et à des élections à bonne date, l’opinion attendait avec impatience de connaitre la position de l’aile dure de l’Opposition, notamment le G7 et la Dynamique, jusque-là peu farouches au dialogue et à une éventuelle transition mais plutôt déterminés à obtenir les élections présidentielle et législatives nationales de 2016 dans les délais constitutionnels. C’est désormais chose faite. G7 et Dynamique se sont finalement prononcés. Mais chacun dans ses termes. Des sorties qui ont révélé des divergences de vues.
 
D’une part, le G7, réfractaire au dialogue tel que préconisé par Kabila, évoque, pour la première fois, l’idée des négociations paritaires directes Majorité-Opposition pour des élections crédibles, allant jusqu’à envisager la désignation d’un Président de la République intérimaire dont le mandat ne dépasserait pas 120 jours et qui serait chargé d’organiser les élections à l’issue de cette transition. «Le G7 considère que l’organisation des scrutins à bonne date équivaut à les tenir dans les délais constitutionnels. Il rappelle par ailleurs que passer ce délai se créera la vacance du pouvoir au sommet de l’Etat et dont seul le Président de la République portera la pleine responsabilité. Dans ces conditions, les élections devront être organisées sous la responsabilité d’un Président intérimaire et dans un délai ne dépassant pas 120 jours conformément aux dispositions des articles 75 et 76 de la Constitution du 18 février 2006 telle que modifiée à ce jour», a indiqué le communiqué du G7 signé Charles Mwando Nsimba. L’idée a particulièrement fait jaser Steve Mbikayi de l’Opposition pro-Dialogue qui a, dans un tweet, fustigé le jeu des mots auquel se livre le G7.
D’autre part, la Dynamique de l’Opposition, demeurée contre le Dialogue dont elle a rejeté toute organisation. Par la bouche de son modérateur en exercice Joseph Olenghankoy, la Dynamique rejette le communiqué conjoint de la Communauté internationale, tout en notant l’intérêt que les 4 organisations signataires portent sur la recherche de la paix, la consolidation de la démocratie et la stabilité en République Démocratique du Congo.
«La Dynamique de l’Opposition considère que le peuple congolais est attaché à l’organisation des élections crédibles dans le respect de la Constitution afin d’assurer l’alternance démocratique en RDC. Pour ce faire, elle reste attachée à l’esprit et à la lettre de la Résolution 2211, notamment aux points 18, 19 et 20», a martelé Olenghankoy. Puis: «La Dynamique de l’Opposition considère que le dialogue tel qu’initié par le Président Kabila n’est pas opportun aujourd’hui en RDC».
La fracture entre le G7 et la Dynamique est indiscutable. Elle a fait débat sur les réseaux sociaux durant tout le week-end, où différents débatteurs ont relevé des divergences d’opinion entre les deux ailes dures de l’Opposition. D’aucuns, comme le G7/MSR Jean-Claude Kibala, estiment: «Les divergences d’opinion doivent nourrir le débat démocratique». Si Kibala affirme que G7 et Dynamique maintiennent leur objectif commun, d’autres ne sont pas convaincus. Leur argument: «Là où le G7 fait évoluer sa position et appelle à des négociations pour des élections dans le délai constitutionnel, la Dynamique, elle, se cabre et confirme son refus du dialogue». Puis il y a ce «Il faut éviter de faire accréditer la thèse que c’est l’Opposition qui bloque», des propos attribués au G7 Christophe Lutundula par un tweet de la journaliste de RFI Sonia Rolley posté dimanche. Puis encore ces déclarations du porte-parole de la MP André Atundu rapportées dans un autre tweet de la même journaliste: «Ce communiqué du G7 ne traduit plus la volonté de privilégier leur ambition politique au détriment des intérêts de la population». Les choses bougent. Indéniablement. Qu’est-ce qui s’est passé au point de désaccorder G7 et Dynamique jusque-là unis et solidaires? La contradiction serait-elle liée aux informations glanées par AfricaNews le week-end?
En fait d’informations, des sources bien informées ont confié à la Rédaction que des émissaires du Président Kabila sont en pourparlers très avancés avec des ténors de l’Opposition parmi des personnalités de haut rang transfuges de la Majorité présidentielle -MP-, toutes vagues confondues. Ces rencontres visent le retour au bercail de ces derniers. Les dernières réunions en date ont eu lieu samedi aux larges du Fleuve Congo et dimanche à Kinshasa mais dans un lieu tenu secret.
AfricaNews, qui n’a pas pu lier ces informations à la publication du site de l’APARECO évoquant des conciliabules entre le Pouvoir et Vital Kamerhe, est en train de constituer la liste des personnalités concernées par ce probable come-back et la publiera au moment opportun. Jean-Claude Vuemba, député membre de l’Opposition proche de Tshisekedi est inconsolable. Dans un message sur son mur Facebook dimanche, il s’en prend à Tshisekedi dont la théorie est d’ouvrir le portail de l’Opposition à tout transfuge du pouvoir kabiliste afin d’affaiblir ce dernier. «Nous devons… mettre fin à cette pratique utopique qu’excelle les ex-vrais et ex-faux ex-kabilistes habituaient au lucres de l’immoralité». Message repris tel que rédigé par Vuemba, visiblement excédé. D’autres observateurs expliquent ce remous par la visite imminente du Secrétaire général de l’ONU, Ban-ki-Moon, annoncé le 24 février à Kinshasa pour entre autres trancher en faveur du dialogue. Dans ces conditions, personne, hormis ceux qui sont dans l’Opposition par conviction et idéal, ne voudrait rester sur le quai comme l’UDPS en 2005.
 
Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer