Dossier à la UneEcofinNationSociété

Construction de diverses infrastructures au Kasaï oriental: une délégation du FPI déjà à pied d’œuvre à Mbuji-Mayi

Le Fonds de promotion de l’industrie -FPI- poursuit ses interventions dans le financement de la construction voire réhabilitation des infrastructures reconnues d’utilité publique dans la zone d’intervention des projets financés. Toujours dans le cadre du programme présidentiel de lutte contre la pauvreté et la réduction des inégalités, le Fonds de promotion de l’industrie pose une fois de plus ses valises dans le Kasaï. Sous la conduite du Conseiller principal du Chef de l’Etat en matière des infrastructures, une délégation du FPI chapotée par François Mpuila Mukendi, Directeur adjoint aux études, séjourne à Mbuji-Mayi depuis quelques jours. Sa mission est d’identifier avec la province du Kasaï-Oriental les terres devant abriter diverses infrastructures. Sur place, il est aussi question d’identifier quelques écoles et hôpitaux à réhabiliter ainsi qu’une école et un hôpital à construire grâce au financement du FPI.

Séjournant déjà au Kasaï-Oriental, la délégation conduite par le Conseiller principal du Chef de l’Etat en matière des infrastructures, David Mukeba Kalenga, a entrepris une série de visites des sites sur lesquels des infrastructures doivent être construites ou réhabilitées grâce au financement du Fonds de promotion de l’industrie dans la ville de Mbuji-Mayi. Sous la supervision du Directeur de cabinet du gouverneur de province, la délégation a successivement visité des infrastructures hospitalières et écolières qui sont dans l’ensemble dans un état de délabrement avancé. 

Première étape de cette randonnée: le Complexe scolaire renfermant l’Ecole primaire 2 Butamina, l’Ecole primaire du 20 mai et l’Institut de la Révolution, au quartier Masanka, dans la commune de Diulu. Sur place, le Conseiller spécial du Chef de l’Etat et sa suite ont visité quelques salles de classe ainsi que les installations sanitaires en vue de s’assurer de leur état actuel. Puis, la délégation s’est ébranlée vers l’Hôpital général de référence de la Muya, où l’émissaire du Président de la République s’est rendu compte de l’état piteux dans lequel se trouve cette infrastructure sanitaire.

L’occasion faisant le larron, le médecin chef de zone de cet hôpital a soumis à la délégation les difficultés de fonctionnement dont il fait face. «L’Hôpital général de référence de la Muya est la seule institution sanitaire de l’Etat à Mbuji-Mayi. Il ne dispose que d’un bâtiment monobloc qui ne permet pas une bonne répartition des services selon les normes requis pour un hôpital général de référence. Et des matériels médicaux sont quasi inexistants», a indiqué le responsable de cette structure sanitaire. Sur le champ, le Conseiller du Chef de l’Etat a rassuré de faire rapport à sa hiérarchie afin que ces travaux soient réalisés dans un bref délai. La troisième visite a conduit la délégation au Complexe scolaire Kalenda Mudishi dans la commune de la Kanshi. Une école qui regorge une histoire particulière, dans la mesure où c’est dans ce complexe scolaire que le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi a obtenu son diplôme d’Etat en option Latin-philosophie de l’édition 1982-1983.

Le proviseur a montré à la délégation le nom du Chef de l’Etat, Tshisekedi Tshilombo dans le Registre Matricule. Puis, s’en est suivie la visite de la cour scolaire, des installations hygiéniques et d’autres salles de classe. La délégation a poursuivi sa série de visites notamment au Complexe scolaire Kalenda Mudishi, au collège Ntita Manisha, à Tshilenge, à l’école primaire Kapatshi, à l’hôpital Saint Jean Baptiste de Kansele et à l’Hôpital général de Mpokolo. Comme partout ailleurs, les conditions de viabilité s’avèrent précaires. Ainsi, l’intervention du FPI dans le programme présidentiel de lutte contre la pauvreté et la réduction des inégalités s’avère imminent. Selon le chef de la délégation du Fonds de promotion de l’Industrie, François Mpuila Mukendi, toutes ces infrastructures visitées seront soit réhabilitées, soit reconstruites et de nouvelles autres infrastructures seront construites dans les tout prochains jours. La délégation a bouclé sa visite de prospection au site où sera implantée la centrale scolaire photovoltaïque à Tshipuka.

3 projets de grande envergure

Devant plusieurs membres du gouvernement provincial qui ont rejoint la délégation, le ministre provincial des Affaires foncières a renseigné que le terrain doté au FPI pour l’implantation de cette centrale, est un espace d’une superficie de 6 hectares, 76 ares qui sera borné pour sa sécurisation. Appuyé par les experts Kosovars de Grandi group et des Égyptiens de Hassan Hallam /Pgesco, les experts du FPI travaillent depuis un temps sur les études de faisabilité devant conduire à la matérialisation des 3 projets de grande envergure dans le Kasaï-Oriental, à savoir: la centrale hydroélectrique de Tshibasa, la construction du port de Ndomba et l’érection de la centrale scolaire photovoltaïque de Tshipuka. Ce n’est pas tout.

Déterminée à attendre ses objectifs, la délégation mixte présidence de la République, gouvernement provincial et FPI a parcouru des kilomètres à pied afin d’atteindre les chutes de Tshibassa dans le groupement de Bakwasumpi où sera construite la centrale hydro électrique. L’on renseigne que les équipes techniques ont travaillé sur la délimitation de la concession de 120 hectares. Ce qui fait la joie au FPI qui salue l’implication du Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi ainsi que l’accompagnement du gouvernement provincial du Kasaï-Oriental pour la matérialisation de ce projet. Grand de 12 hectares, le site où sera construit le port de Ndomba a également été visité. Après la phase de bornage par les équipes de l’urbanisme et habitat, le FPI prendra enfin possession de la concession pour lui permettre de faire les travaux de réhabilitation et de modernisation des infrastructures de la plateforme située dans le territoire de Kabeya Kamwanga. Une fois rénové, le port de Ndomba va contribuer à améliorer la connectivité économique par voie fluviale entre Kinshasa et les capitales provinciales, Mbuji-Mayi et Kananga. 

La ferme de Lukelenge, un modèle de projet agro-industriel moderne

La délégation venue de Kinshasa a chuté au domaine agro-industriel à DAIPN Lukelenge réhabilité, modernisé et en cours de développement grâce au financement du FPI dans le cadre du programme des 100 jours du Chef de l’Etat. A ce jour, la ferme de Lukelenge parait comme un modèle de projet agro-industriel moderne dans le Kasaï-Oriental, dans la mesure où sa production aide efficacement à la réduction des importations des poulets de chairs et des œufs dans cette zone. Il sied de rappeler qu’en cette période de la pandémie à Coronavirus, les convois de Malila Nzenze continuent de fournir le Kasaï-Oriental en vivres pour aider la population de ce coin du pays à ne pas sentir à fond la crise provoquée par la Covid-19.

Olitho KAHUNGU

Articles similaires

Fermer
Fermer