Dossier à la UneNation

Dégâts dus aux pluies à Kinshasa: la commission gouvernementale ad hoc tient sa réunion

La commission gouvernementale ad hoc créée pour analyser les causes et les conséquences provoquées par les pluies diluviennes qui s’abattent sur Kinshasa causant plusieurs pertes en vies humaines et des dégâts matériels très importants s’est réunie le samedi 6 janvier au cabinet du VPM de l’Intérieur. On retient de cette réunion, outre les mesures prises pour prévenir d’autres dégâts, qu’un deuil national de deux jours a été décrété et que les frais d’enterrement des personnes mortes sont pris en charge par le Président de la République.  
Du lundi 8 au mardi 9 janvier, la RD-Congo tout entière observe un deuil national de deux jours en mémoire des victimes des pluies torrentielles tombées sur la capitale dans la nuit du mercredi 3 au jeudi 4 janvier. Entretemps, le Président de la République a résolu de prendre en charge les frais d’enterrement des personnes mortes. Le bilan provisoire officiellement annoncé le week-end par la commission gouvernementale ad hoc mise sur pied pour assister les sinistrés et prendre des mesures préventives face à l’imminence de nouvelles inondations au regard de l’abondante pluviométrie qui devrait aller jusqu’au mois de mars prochain est de 44 morts. Ladite commission, présidée par le VPM de l’Intérieur et sécurité, Emmanuel Ramazani Shadary, est composée de 14 ministères concernés par le caractère transversal de la catastrophe naturelle du 03 au 04 janvier. La commission s’est réunie samedi 6 janvier pour la première fois au cabinet du VPM de l’Intérieur. Ici, tous les aspects liés aux causes et conséquences de cette tragédie ont été abordés par les membres de la commission parmi lesquelles le vice-Premier ministre des Transports, le ministre d’Etat en Relations avec le Parlement ainsi que d’autres ministres concernés. A la fin de la réunion, Félix Kabange Numbi, ministre de l’Aménagement du territoire et rénovation de la ville et porte-parole de la commission, a communiqué les mesures prises dont l’observation du deuil national de deux jours et la prise en charge des frais d’inhumation des victimes par le Chef de l’Etat. Au demeurant, la pluie continue à faire des dégâts dans la capitale RD-congolaise. Celle qui s’est abattue sur la ville le dimanche 7 janvier a encore causé un mort dans la commune de Mont-Ngafula, coupé des routes et affecté plusieurs communes de Kinshasa. Parmi les causes les plus remarquables, l’on cite les constructions anarchiques qui ne tiennent pas compte des normes urbanistiques.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer