Dossier à la UnePolitique

Date des élections: la Ceni crée la polémique, elle confirme 504 jours après la refonte totale du fichier électoral

Ça fait froid au dos. Samedi 1er octobre 2016, à la Cité de l’Union
Africaine, devant la facilitation et les parties prenantes au
dialogue, le président de la CENI, Corneille Nangaa, a présenté les
agrégats liés au processus électoral en République Démocratique du
Congo.
Emotion dans la salle quand Nangaa a indiqué que pour les
élections combinées présidentielle, législatives nationales et
provinciales, la CENI prévoit un délai de 504 jours après la refonte
totale du fichier électoral et l’enrôlement,  «fixé en accord avec
tous les experts de l’Union Africaine, l’ONU, de l’OIF et du PNUD,
insistant sur le fait qu’il s’agit d’un chemin critique, c’est-à-dire
que la date finale dépend du respect de toutes les échéances prévues
au programme.
Dans sa présentation, Nangaa a parlé de près de 3 ans de délai
incompressible pour les élections à condition que le budget et les
lois nécessaires suivent.  Un petit calcul nous ramène exactement au
mois de novembre 2018, comme annoncé par AfricaNews.
Lire aussi :
http://www.africanewsrdc.com/politique/2016/09/30/presidentielle-25-novembre-2018-annonce-ceni.html
Voici que les prévisions de la Centrale électorale créent la
polémique. Certains dans la salle estiment que «l’Opposition et la
Société civile se sont fait piéger en acceptant la séquence des
élections couplées présidentielle et législatives sans tenir compte
des défis logistiques, sans se rendre compte qu’elle est allée dans la
nasse tendue par la Majorité présidentielle, favorable à une longue
période de glissement».
AFN
 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer