Dossier à la UneNationPolitique

Consultations: engouement chez Tshisekedi

«Nous avons tous le respect pour cette autorité et nous  faisons confiance à sa sagesse parce que nous voudrions que tout ce qui sortira de ces consultation privilégie le bien-être de notre peuple, la paix, l’unité et que nous puissions ensemble regarder dans la même direction pour soutenir l’élan de développement», a déclaré Richard Muyej, porte-parole des gouverneurs de provinces

Le vendredi 13 novembre, à 16h 40’, le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a débuté ses consultations avec les gouverneurs de provinces de la RD-Congo. Il ressort que tous ou presque ont répondu à l’invitation du Chef de l’Etat. Ils ont exposé au Chef de l’Etat les principaux problèmes auxquels ils sont confrontés. Au sortir des consultations, s’exprimant devant la presse au nom de tous les gouverneurs, Richard Muyej Mangez Mans, gouverneur du Lualaba, a révélé avoir parlé de manière claire et transparente avec le Chef de l’Etat.

«Nous avons le même entendement de la démarche du Président de la République sur l’Union sacrée pour la nation», s’est-il réjoui. Ce même vendredi, le président des chefs coutumiers du Congo basé au Katanga, Mwami Munongo, a été reçu en même temps que Mwami Ndatabaye de Walungu en tant que personnalités de l’Est du pays. Les alliés de l’UDPS ainsi que les femmes maraîchères de la ville de Kinshasa ont été également consultés. Retour sur leurs impressions. 

Le Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo poursuit sans désemparer ses consultations. Le vendredi 13 novembre, l’échange entre le Président de la République et les gouverneurs de provinces a duré près d’une heure. A en croire la presse présidentielle, tout souriant, le gouverneur de la province du Lualaba et porte-parole du collectif des gouverneurs s’est dit heureux d’avoir constaté qu’ils -gouverneurs- ont «le même entendement de la démarche  présidentielle sur l’Union sacrée». «Il s’agit pour nous d’un nouvel élan pour le renforcement de la cohésion nationale de manière à réduire le risque de choc politique», a martelé Richard Muyej, soulignant qu’il ne s’agit pas d’une «stratégie pour consolider un camp contre un autre ou un camp pour minorer un autre».

Aussi, le gouverneur du Lualaba a noté que leur délégation a parlé de conditions de stabilité dans les provinces et a suggéré au Chef de l’Etat de «réfléchir profondément sur la possibilité de renforcer la coalition FCC-CACH». «Nous avons tous le respect pour cette autorité et nous faisons confiance à sa sagesse parce que nous voudrions que tous ce qui sortira de ces consultation privilégie le bien-être de notre peuple, la paix, l’unité et que nous puissions ensemble regarder dans la même direction pour soutenir l’élan de développement», a indiqué le gouv’ Richard Muyej, avant de conclure: «nous avons commencé avec sourire, nous avons terminé comme vous l’avez constaté avec le même sourire».

Les chefs traditionnels saluent l’esprit d’ouverture de Fatshi

Le président des chefs coutumiers du Congo basé au Katanga, Mwami Munongo, a été consulté en même temps que Mwami Ndatabaye de Walungu en tant que personnalités de l’Est du pays. Ces deux notables affirment avoir donné au Chef de l’Etat leur lecture des faits sur la situation actuelle et proposé leurs pistes de solution. «Nous sommes venus répondre à l’invitation du Chef de l’État et nous l’avons encouragé à persévérer dans les consultations, de continuer de s’ouvrir davantage sans oublier bien sûr ses anciens partenaires, car il ne faut plus y revenir encore», a annoncé, à la presse, Mwami Munongo.

Par ailleurs, il a dit avoir apporté leur sage conseil afin de soutenir l’accalmie, la paix, la sécurité afin d’aller de l’avant, évoquant «le plaidoyer fait en faveur de Vital Kamerhe». «Bien entendu, nous avons certainement parlé de Vital Kamerhe, notre fils, et le Chef de l’État nous a écouté et nous attendons la suite», a-t-il signalé. 

Les maraîchères de Kinshasa au rendez-vous

Dans une mégalopole de plus de 12 millions d’habitants, les maraîchères de Kinshasa jouent un rôle important dans l’approvisionnement de la capitale en denrées alimentaires. Le Président de la République les a honorées en les associant aux consultations présidentielles.

Une cinquantaine au total, ces femmes courageuses ont plaidé non seulement pour leurs activités mais aussi pour le social de tous les RD-Congolais en général et des Kinois en particulier. Soutenant totalement l’initiative de Félix Tshisekedi, les maraîchères de Kinshasa souhaitent que les décisions découlant de ces consultations puissent améliorer la situation sociale.

Les alliés de l’UDPS réitèrent leur soutien au Chef de l’Etat

Les consultations présidentielles sont une opportunité pour les partis et regroupements politiques alliés à l’UDPS/Tshisekedi de réaffirmer leur soutien aux actions et à la vision du Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi. Près d’une vingtaine, ces alliés de l’UDPS ont dit soutenir d’avance toutes les décisions qui découleront de ces consultations qui se poursuivent encore.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer