Dossier à la UnePolitique

Congolité: Ensemble dressé contre la division de la Nation

Moise Katumbi a opté dimanche pour le parler vrai. Dimanche, en face d’une dizaine de journalistes venus de Kinshasa, le leader de Ensemble pour la République a publiquement réagi au débat sur la Congolité. «Je défendrai toujours les valeurs de la République. Elles sont inscrites dans notre Constitution et notre hymne national qui dit que nous sommes unis par le sort et dans l’effort», a déclaré Katumbi, soulignant avec force que Ensemble pour la République se dressera contre tout ce qui divise la Nation.

Soulevée par un candidat malheureux à la présidentielle de 2018, Noël Tshiani, cette idée à pousser Katumbi à sortir de sa réserve, renvoyant ses auteurs réels ou supposés au contenu de l’hymne national. «Les gens chantent parfois notre hymne national sans comprendre son sens. Il y a des intellectuels qui ne connaissent pas le contenu de notre hymne national: nous sommes unis par le sort et aussi unis dans l’effort. Le sort c’est quoi? C’est la plus grande question que je laisse ce soit disant intellectuel répondre. L’effort c’est quoi?», a fait remarquer, évoquant les morts enregistrés à Goma à la suite de l’éruption du Nyiragongo, expliquant que c’est aussi le sort de toute la Nation aujourd’hui obligée de faire l’effort pour mobiliser tous ses fils en vue d’affronter ensemble ce drame.

Katumbi a déclaré n’avoir peur de rien et de personne. «Je n’ai peur de personne mais je suis un homme de paix. Je n’ai peur que de Dieu. Je ne recule devant personne, devant rien quand les intérêts des Congolais sont en jeu. Sous Kabila, j’ai été le seul, pendant que les autres dormaient, à dire non à un 3ème mandat. Je reste ferme. Je ne transige pas quand il s’agit des intérêts de la RD-Congo», a-t-il averti. Prié de donner sa position sur la situation sécuritaire à l’Est de la République démocratique du Congo, l’ex-gouverneur de l’ancienne province du Katanga a eu ces mots: «Arrêtons de pleurer! Ne cherchons pas de bouc-émissaires! Ne fuyons pas nos responsabilités. Construisons nos routes et nous serons respectés par nos voisins». Pour Katumbi, le plus important est de travailler jour et nuit pour soulager la souffrance de la population.

AKM

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page