Dossier à la UnePolitique

La Cenco quitte le dialogue, elle exige que Kabila ne soit pas candidat à la prochaine présidentielle

 
La Conférence épiscopale nationale du Congo -Cenco- avait déjà conditionné son maintien au dialogue au strict respect de la Constitution et de l’alternance démocratique. Après les troubles consécutifs à la manifestation du Rassemblement lundi 19 et mardi 20 septembre 2016 et la proposition d’organiser les élections en novembre 2018, la Cenco a mis sa menace à exécution ce mardi. Elle a annoncé son retrait du dialogue de la Cité de l’Union Africaine et exigé que Joseph Kabila ne soit pas candidat à la prochaine présidentielle.
AFN

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer