Dossier à la UnePolitique

«Bien accoster»: l’ultime conseil de Sassou aux évêques catholiques

Voisin immédiat et membre de la Facilitation du dialogue entre les forces politiques de la RD-Congo, le président de la République du Congo a séjourné à Kinshasa pour parler avec les évêques catholiques, le Premier ministre Samy Badibanga et le patron de la MONUSCO Maman Sidikou afin de sauver l’Accord de la Saint-Sylvestre.
«Le président Sassou Nguesso a considéré cette mission de dernier rempart». C’est la petite phrase lancée aux journalistes présents le jeudi 19 janvier au 22ème niveau de Kempisky Hôtel du Fleuve par l’abbé Donatien Nshole, secrétaire général de la CENCO, à l’issue de l’audience accordée par le président Sassou à une délégation des prélats catholiques conduite par Mgr Marcel Utembi, peu après un huis clos avec le cardinal Laurent Monsengwo et un autre avec l’ancien président béninois Boni Yayi.
L’abbé Nshole a dit que le président Sassou encourage la CENCO à parachever leurs bons offices. «Vous savez que c’est dès le début du travail de bons offices que le président Sassou s’y est intéressé. Il a d’ailleurs considéré cette mission de dernier rempart. Et là, c’était pour lui l’occasion de recevoir les nouvelles de la part des évêques et aussi donner quelques conseils pratiques. Il a sincèrement félicité les évêques, il leur a demandé de bien accoster. Il a utilisé même l’image d’un barreur qui au moment de l’accostage fait des manœuvres délicates. Comme voisin immédiat, vous voyez déjà qu’un conseil n’a pas un petit rôle», a précisé Nshole.
Samy Badibanga, chef de file de l’Opposition signataire de l’Accord du 18 octobre 2016 et de la frange réfractaire au compromis politique du Centre interdiocésain a, lui, été reçu quelques minutes après les évêques. Le Premier ministre plaide pour l’équité et l’équilibre dans la mise en œuvre de l’Accord au regard des forces politiques en présence, affirmant sa disponibilité à collaborer et faisant savoir ouvertement qu’au-delà de l’engagement à résoudre la crise politique et électorale, la signature de cette copie est question d’intérêt politique.
Revendications renouvelées de la Majorité présidentielle
«On espère tous que l’atterrissage va se faire en douceur et qu’en définitive, il y aura une solution qui pourra permettre à toutes les forces politiques de se retrouver dans cet accord qui sera respecté selon les composantes en place. Il s’agit d’aller dans l’apaisement vers les élections et c’est une question d’intérêt politique par rapport aux forces en présence. C’est pour ça que je dis qu’il faut une solution équilibrée tout en respectant le rôle de tout un chacun», a dit le chef du gouvernement dont le groupe revendique plus de 80 députés, soit plus de 20 que le Rassemblement qui lui dispute la Primature mais auquel appartient Etienne Tshisekedi. Pas enfant de chœur, Badibanga revêt pour la suite la signature de son groupe.
Du coup, l’appel de Sassou aux évêques vaut son pesant d’or. Alors qu’il s’est également entretenu avec le patron de la MONUSCO Maman Sidikou Sambo dans le même cadre, le président brazza-congolais doit avoir appris par ses services les revendications renouvelées de la Majorité présidentielle -MP.
Le même jour, à la faveur d’une conférence de presse de son porte-parole Alain-André Atundu, la Majorité présidentielle a dit maintenir la réserve émise lors de la signature de l’Accord du 31 décembre 2016.
«La réserve est conditionnelle et non suspensive. Elle porte sur l’inclusivité. Tant que l’Accord de la Saint Sylvestre ne réunira pas les signatures de toutes les parties prenantes ayant participé au Dialogue de la Cité de l’Union africaine et de ceux qui n’y ont pas participé, la MP considérera que la mission des évêques et donc la finalité de l’ordonnance n’est pas atteinte. Donc il faut poursuivre les efforts comme le recommande le Chef de l’Etat pour qu’on se mette d’accord sur le processus électoral et les modalités pratiques de mise en exécution de ce processus», a fait savoir Atundu. La survie de l’Accord de la Saint Sylvestre en dépend.
AKM

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer