Dossier à la Une

Avec des tonnes des médicaments distribués dans des provinces, Matata bouge le chantier social

Le Premier ministre RD-Congolais, Augustin Matata
Le Premier ministre RD-Congolais, Augustin Matata
Dans le cadre du projet d’équipement des structures sanitaires -PESS-, 200 hôpitaux généraux de référence et un millier de centres de santé du pays vont bénéficier de matériels de santé acquis sur fonds propres du gouvernement d’une valeur d’USD 29,8 millions. Félix Kabange, le ministre de tutelle, a donné le coup d’envoi de leur distribution jeudi 4 mars au quartier GB
Les effets des performances économiques du gouvernement commencent à se faire sentir sur le terrain social, notamment dans le domaine de la santé. Preuve: l’acquisition, sur fonds propres du gouvernement, des tonnes de matériels destinés à 200 hôpitaux généraux de référence et un millier de centres de santé disséminés à travers le pays. Coût: USD 29,8 millions. Sans conteste, cette action de grande portée sociale est un signe que le gouvernement Matata réalise les promesses électorales du Président de la République Joseph Kabila.
Jeudi 4 mars à Kinshasa, le ministre de la Santé publique Félix Kabange Numbi a donné le coup d’envoi de l’opération d’acheminement de ces matériels dans différentes provinces. La cérémonie s’est déroulée en présence des délégués de l’UNICEF. Qu’on se le dise: il n’y a pas plus social que la santé et l’éducation…     
Le gouvernement de la République exécute le projet d’équipement des structures sanitaires -PESS-, destiné à l’équipement de deux cents hôpitaux généraux de référence et un millier de centres de santé de la RD-Congo. Commandés depuis l’année dernière sur fonds propres de la République, des matériels de santé d’une valeur d’USD 29,8 millions sont en train d’être acheminés dans les établissements ciblés. Une dépêche des services du ministère de tutelle datée le 4 mars indique qu’après leur réception à titre symbolique par le Premier ministre Augustin Matata Ponyo, l’année dernière, le ministre de la Santé publique, Félix Kabange Numbi, accompagné de son collègue des Affaires Sociales Charles Nawej, a donné le coup d’envoi de distribution de ces matériels dans les différentes provinces en présence des représentants du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance -UNICEF-, le même jour.
Félix Kabange a personnellement fait le déplacement du dépôt de l’UNICEF situé au quartier GB, commune de Ngaliema, pour superviser l’acheminement de cet important lot de matériels de santé dans différentes provinces Congo, ajoute la dépêche. Lors de cette visite guidée, le ministre a pu admirer le lot destiné à chaque établissement sanitaire: un électrocardiographe, une table d’opération universelle, une centrifugeuse, un échographe, des lits d’hospitalisation avec matelas, une table gynécologique, un microscope, un réfrigérateur solaire, un équipement de radiographie avec accessoires, une table d’examen général, une table d’examen gynécologique.
La réhabilitation des infrastructures sanitaires figure en bonne place dans le plan d’action du gouvernement pour l’année en cours. Plusieurs projets ont été élaborés pour la mise en œuvre de ce plan, notamment le projet PESS.
De son côté, le Secrétaire général ai à la Santé publique, Dr Mukengeshayi Kupa, a rendu publiques, le 14 février dernier, les instructions relatives à la gestion de ces nouveaux équipements médicaux. AfricaNews les publie in extenso.
 
Instructions relatives à la gestion des équipements médicaux dans les centres de santé et les hôpitaux

  1. Exposé de motif

Le gouvernement de la République démocratique du Congo, face au défi du financement de la mise en œuvre du Plan national de développement sanitaire -PNDS- 2011-2015, a initié un ambitieux programme visant la dotation des 1000  centres de santé -CS- et 200 hôpitaux généraux de référence -HGR- du pays en matériels, équipements médicaux de base et en médicaments essentiels. Ce programme prévoit également la réhabilitation/reconstruction d’un certain nombre des CS et des HGR suivant un modèle type adopté par le ministère de la santé publique et ses partenaires d’appui au développement du secteur.
L’exécution de ce programme a été confiée à l’UNICEF pour la composante acquisition des équipements et matériels médicaux, à la Fédération des centrales d’achats et des médicaments essentiels -FEDECAM- pour la composante approvisionnement en médicaments et au Bureau central de coordination -BCECO- du ministère des Finances pour la composante réhabilitation/reconstruction des infrastructures sanitaires.
Au moment où le ministère de Santé publique, sur instruction du chef du gouvernement de la République, s’apprête à doter les premières structures sanitaires bénéficiaires en matériels et équipements acquits dans le cadre de ce programme, la question de la bonne gestion, de l’utilisation rationnelle et de la maintenance de ces équipements est au centre des préoccupations du ministère de la Santé publique et justifie ainsi les présentes instructions.

  1. Instructions

Les instructions ci-dessous sont adressées aux médecins inspecteurs provinciaux -MIP- et aux chefs des divisions provinciales de la Santé -DPS.
Les MIP et les chefs des DPS sont appels à:

  1. Redynamiser tous les organes de gestion institués dans la zone de santé pour le bon fonctionnement de celle-ci:
    1. Pour l’ensemble de la ZS: Conseil d’administration, Comité de gestion de la ZS;
    2. Pour l’HGR: Comité directeur;
    3. Pour les CS: Comité de développement de l’aire de santé et les Cellules d’animation communautaire.

Ces organes doivent être représentatifs, implication aussi bien les autorités politico-administratives que les confessions religieuses et la communauté.

  1. Instruire les organes de gestion susmentionnés à assurer les inventaires exhaustifs des matériels et équipements médicaux existant dans les structures de santé avant toute nouvelle dotation. Ces inventaires doivent être disponibles dans les structures selon le modèle en annexe.
  2. Instruire les organes de gestion susmentionnés à réceptionner les matériels et équipements selon les modalités ci-après:
    1. Au niveau des centres de santé, les matériels et équipements médicaux seront réceptionnés par le CODESA de la structure en présence de membres du comité de gestion de la zone de santé dûment désignés, représentant l’autorité politico-administrative de la ZS, l’équipe cadre de la ZS et les partenaires traditionnels du CS.
    2. Au niveau de l’Hôpital général de référence, les matériels et équipements médicaux seront réceptionnés par le Comité directeur de l’HGR en présence d’un délégué de la DPS et des membres du comité de gestion de la zone de santé.
    3. La réception de ces matériels et équipements sera sanctionnée par la signature du procès-verbal -dont le modèle en annexe- contenant obligatoirement en annexe les bordereaux détaillés de livraison.

Les matériels et équipements acquis du PESS doit être remis en totalité  aux structures bénéficiaires, ils ne peuvent nullement faire l’objet d’un redéploiement.

  1. Lorsque la quantité de matériels et équipements disponibles dépasse les normes, le conseil d’administration de la ZS peut décider du redéploiement des anciens matériels et/ou équipements en état de fonctionnement dans les autres structures de la zone de santé. Le redéploiement des matériels des HGR vers les autres HGR fera l’objet d’une décision du Comité de pilotage provincial du secteur de la santé -CPP-SS- sur proposition de la DPS.
  2. Afin d’assurer une gestion rationnelle du matériel et équipements reçu:
    1. Le personnel des structures équipées bénéficiera d’une formation sur l’utilisation, l’entretien et la maintenance préventive des matériels et équipements;
    2. Les DPS devront mettre en place les pools de maintenance constitués des cadres compétents dont la mise à niveau se fera en collaboration avec le niveau central. Ces pools de maintenance disposeront de l’outillage et des pièces de rechange pour assurer l’entretien et réparation des équipements.
    3. Afin de permettre à la Division provinciale de la santé d’assurer le suivi de ces équipements, un inventaire trimestriels sera fait au niveau de chaque structure dont copie sera expédiée au Bureau central de ZS et à la DPS.
    4. Les Services d’inspection/contrôle devront effectuer des missions régulières dans ces structures en vue de s’assurer de la conformité des inventaires et de l’utilisation efficiente de ces équipements.
    5. En cas d’écarts entre inventaires ou lors des missions d’inspection contrôle, les dispositions disciplinaires contenues dans les statuts du personnel de carrière des services publics de l’Etat seront de stricte application à l’endroit des coupables.

Les présentes instructions sont de stricte application dans l’ensemble de structure de santé de la République.
Fait à Kinshasa, le 14 février 2014
Le secrétaire général a.i.
Dr Mukengeshayi Kupa

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer