Dossier à la UneDossier spécial électionsPolitique

Au Grand Kasaï, Fayulu prêche le vote qualité

Martin Fayulu, président du parti Engagement pour la citoyenneté et le développement -ECIDE, a tenu, dimanche 5 novembre 2023, son deuxième meeting dans l’espace Kasaï. Devant les habitants de cette partie de la RD-Congo, Fayulu a “demandé à la population de voter les meilleurs dirigeants le 20 décembre prochain”

“Je vous dis ceci, vous avez voté en 2018, tout le pays avait voté. Mais les résultats publiés par la CENI n’étaient pas réels selon les urnes. Maintenant, nous irons encore voter. Nous allons voter pour les meilleurs dirigeants. Si vous avez voté et la personne que vous avez voté n’est pas sortie comme élue, vous allez accepter ça? C’est pourquoi je suis venu ici pour vous dire que nous avons besoin des élections libres et transparentes pour voir la vérité des urnes. Il ne faut pas avoir une personne non votée être proclamée président de la République. Voilà, c’est ce qui s’est passé en 2018” a déclaré le président de l’ECIDé.

Et de poursuivre. “Vous n’êtes pas dans la joie parce qu’il y a la souffrance ici comme partout au Congo. Je maîtrise mieux vos problèmes… Aujourd’hui, vous parlez ici de la misère, rien de spécial comme projet. Maintenant, la faute incombe à qui? Ce n’est pas votre faute, mais la faute de ces gens-là. Il faut tout faire pour que la voix du peuple puisse se faire entendre. C’est pourquoi je me bats avec mon entourage”.

 Un jour avant, soit samedi 4 novembre 2023, Martin Fayulu était persona non grata dans la ville de Tshikapa, chef-lieu de la province du Kasaï, où il a été caillassé à sa sortie de l’aéroport de Tshikapa par un groupe de jeunes non autrement indentifiés. En dépit de cette déconvenue, le leader de l’ECIDE avait maintenu son programme au Stade Kamayi de Dibumba. 

Au cours de son meeting, le candidat à la présidentielle du scrutin de décembre prochain, a appelé les électeurs de cette partie de la RD-Congo à se passer des considérations ethno-tribales et à cultiver la tolérance, en vue de faire régner la démocratie garantie par la Constitution. Vertu en couleurs traditionnelles de son parti politique, l’homme de la “vérité des urnes” a martelé la notion de culture de tolérance mutuelle entre différentes communautés pendant les périodes notamment pré-électorale, électorale et post-électoral en RD-Congo malgré les appartenances tribales.

Pendant son discours, Martin Fayulu a déploré les menaces contre son meeting dans la ville de Tshikapa. Ce dernier a pardonné à ceux qui ont tenté de saboter son échange public avec la population.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page