Dossier à la Une

Un an après sa prise des fonctions, Lumeya s’engage à défendre les «sans-voix»

Le ministre des Affaires foncières, Lumeya-Dhu-Maleghi, a, dimanche 29 avril, pris part à une journée d’action de grâce et d’intercession organisée en son honneur par les jeunes des églises mennonite et anabaptiste de la RD-Congo. Le culte s’est déroulé à la paroisse de la 27ème Communauté mennonite située sur l’avenue Mopulu dans la commune de Ngaba. Plusieurs chorales des jeunes ont chanté à tour de rôle quelques cantiques qui ont galvanisé ce temple de Dieu, acérant même la foi de plusieurs fidèles présents au culte. Fidèle de cette église, Lumeya a été présenté à l’assemblée par le coordonnateur Robert Irundu, sous une grande clameur des croyants qui le considèrent comme «un chrétien très engagé» au sein de leur communauté évangélique. Convié à prendre la parole, l’hôte de marque, le ministre des Affaires foncières, a d’abord remis une enveloppe aux dirigeants de son église en guise d’action de grâce. Puis, il a demandé aux frères et sœurs en Christ de prier pour lui et son ministère afin qu’il soit compté parmi les dirigeants intègres, distingués.
 
Dimanche 29 avril, les jeunes des églises mennonites ont organisé une grande journée d’action de grâce et d’intercession en l’honneur du ministre des Affaires Foncières, Lumeya-Dhu-Maleghi, à la paroisse de la 27ème communauté mennonite au Congo située sur l’avenue Mopulu dans la commune de Ngaba. «Un chrétien très engagé», selon le Révérend Muyombo, le ministre Lumeya a été présenté à l’assemblée sous des cris de joie des fidèles.
Dans son prêche tiré de Luc 7, verset 4, le pasteur Kabuaya Lineur a fait savoir que l’action de grâce est une marque de reconnaissance envers Dieu. «Celui qui n’est pas reconnaissant envers Dieu n’ira pas loin, celui qui renie ses origines, n’ira pas loin non plus», a-t-il enseigné. Pour lui, il faut remercier toujours le bon Dieu pour ses bienfaits. «Déjà, le souffle de vie mérite une reconnaissance envers Dieu sinon tu n’existeras pas. Voilà pourquoi il faut glorifier Dieu à chaque instant, il faut aussi contribuer à l’œuvre de Dieu à travers les actions de grâce», a renchéri le pasteur Kabuanga, en affirmant que le ministre Lumeya n’a jamais été ingrat à Dieu. Pour preuve, a-t-il poursuivi, il n’a jamais tourné le dos à son église, il affiche la même détermination à servir son Dieu même étant ministre. «Avant d’être appelé au gouvernement, il était attaché à Dieu et aujourd’hui avec sa casquette de ministre, il est devenu davantage engagé à l’œuvre de Dieu», s’est félicité l’officient du jour.
Convié à prendre la parole, le Ministre Lumeya-Dhu-Maleghi a commencé par remettre son action de grâce aux représentants des églises mennonites. Ensuite, il a indiqué qu’il était nécessaire après un an d’exercice de revenir se restaurer spirituellement. «On oublie parfois sa foi quand on est au pouvoir», a-t-il précisé avant de demander aux frères et sœurs de l’église de prier pour lui et pour son ministère, afin que qu’il soit compté parmi les dirigeants intègres, distingués. L’occasion faisant le larron, le ministre Lumeya a plaidé pour que le ministère des Affaires foncières soit au service de l’orphelin et de la veuve à qui on veut arracher des biens. «Nous ne voulons pas un ministère qui veut donner des avantages aux riches. Nous devons être au service des orphelins et des veuves, nous devons les écouter, les protéger contre ceux qui veulent leur arracher leurs biens», a souligné Lumeya-Dhu-Maleghi.
L’appel de Lumeya aux jeunes de l’église mennonite
Dans son mot de circonstance, l’élu de Kikwit a exhorté les jeunes de son église à développer les valeurs mennonites. Il leur a demandé de ne jamais être de dirigeants conflictuels, régionalistes mais d’être toujours disposés à faire le bien pour l’intérêt de la société. Content du fait qu’ils ont été honorés par la présence du ministre Lumeya, plusieurs supérieurs de cette communauté évangélique n’ont pas tari de témoignages à l’endroit de Me Lumeya. «C’est un fils d’un pasteur. Le ministre des Affaires Foncières est resté attaché à Dieu. Son engagement en politique n’a jamais ébranlé ses convictions religieuses. Il est resté le même et toujours attaché à l’œuvre de Dieu», a reconnu le Révérend Muyombo, qui a en même temps révélé que le ministre Lumeya guide toujours son action en se fondant sur ses valeurs chrétiennes.
L’hôte des jeunes des églises mennonites est rentré chez lui avec plein de bénédictions divines, dans la mesure où des hommes de Dieu ont prié et imposé la main sur lui et ses collaborateurs. Ils les ont remis entre les mains de Dieu pour qu’il les couvre de ses bénédictions et de sa protection. Les représentants de trois communautés mennonites lui ont dédié «les Psaumes 23 de David» pour l’accompagner dans l’exécution de ses fonctions.

Olitho KAHUNGU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer