EcofinPolitique

Modeste Bahati convainc les investisseurs nationaux et étrangers

Le ministre de l’Économie nationale, Modeste Bahati Lukwebo, a déployé d’intenses activités dans son cabinet de travail. Il a organisé une série de visites de travail avec les investisseurs nationaux et étrangers. Le ministre Modeste Bahati, qui souhaite relancer l’économie nationale, a convaincu les investisseurs nationaux et étrangers ayant des grands projets pour le développement de l’économie RD-congolaise. Il les a rassurés que la RD-Congo a entrepris d’énormes reformes sur le plan juridique pour mettre à l’aise tous les opérateurs économiques. Avec ces investisseurs, le ministre de l’Economie nationale a brossé quelques priorités du gouvernement RD-congolais basées sur l’énergie, socle de toute production, l’exploitation du gaz méthane dans le lac Kivu et le port en eau profonde de Banana qui permettra à la RD-Congo d’avoir un pied direct sur l’océan.
La série de visites de travail organisée dernièrement par le ministre Modeste Bahati Lukwebo produit déjà des fruits. Bientôt, la firme internationale Container terminal Service Groupe va construire le port en eaux profondes de Banana, dans le Kongo Central. Ce grand projet a été présenté au ministre de l’Economie nationale. «Ce projet est déjà dans la dernière étape de la phase de d’étude de faisabilité. Sa réalisation va commencer dès le début de l’année prochaine», a fait savoir le chef de la délégation de la firme internationale Container terminal Service Groupe. «C’est le moment d’investir en RD-Congo, car le pays a entrepris d’énormes reformes sur le plan juridique pour mettre à l’aise les opérateurs économiques», a rassuré le ministre de l’Economie à la délégation turque, souhaitant investir en RD-Congo. Arrivée à Kinshasa pour la signature de l’accord de création du Conseil d’affaire Turquie-RD-Congo avec la Fédération des entreprise du Congo -FEC-, cette délégation turque, conduite par l’ambassadeur de Turquie en RD-Congo, a également échangé avec le ministre Modeste Bahati. Le président de la confédération des industriels et hommes d’affaires turcs équivalant à la FEC a dit au patron de l’économie nationale leur volonté de venir investir en RD-Congo. Ce grand homme d’affaire à la tête de 5000 usines réparties dans 70 secteurs veut apporter au pays son expertise de 40 ans, dans les secteurs de l’énergie, transport, infrastructure et agro-alimentaires. Modeste Bahati a, pour sa part, salué l’accord signé avec la Fédération des entreprises du Congo. «La RD-Congo attend la Turquie à bras ouvert», a-t-il souligné. Avec les investisseurs sud-africains de la Société APEXEON, le ministre Modeste Bahati a été informé de la volonté de ces hommes d’affaires de venir également investir en RD-Congo dans les domaines de l’électricité et télécommunication à travers la fibre optique. «Nous voulons apporter les capitaux frais en RD-Congo», a indiqué le chairman Miedie Sadien, venu solliciter l’implication du ministre de l’Économie nationale pour la faisabilité de ce projet. L’Ile Maurice aussi est attirée par la RD-Congo. La société SWAN veut mettre ses 160 ans d’expérience dans le marché des assurances fraichement libéralisé en RD-Congo. La délégation mauricienne conduite par Mr Patrice Bastide l’a fait savoir au ministre Modeste Bahati. Cette société offre l’assurance vie, qui engage le système d’épargne et bien d’autres. «Les deux pays ont beaucoup d’affinités, ce sont des pays francophones, ils ont presque les mêmes codes des assurances, ils veulent engager les discussions avec les opérateurs légaux», a-t-on rappelé.
Plusieurs mesures déjà envisagées
Une autre délégation ayant franchi le portillon du cabinet du ministre de l’Économie nationale est celle des représentants des travailleurs de la Cimenterie de Lukala -CILU. Ils sont venus, pour la deuxième fois, en un mois, faire part au patron de l’Économie nationale de la situation difficile que connait leur entreprise. La CILU est menacée de fermeture suite à la concurrence déloyale occasionnée par l’importation frauduleuse du ciment gris par certains opérateurs économiques. Préoccupé par cette situation, le ministre Modeste Bahati a affirmé que plusieurs mesures sont déjà envisagées pour mettre fin à ce désordre. Après avoir été adoptées à la troïka stratégique, ces mesures attendent l’approbation du prochain Conseil des ministres. Le ministre Modeste Bahati a eu également des échanges avec la nouvelle équipe dirigeante de la compagnie minière Tenke Fungurume Mining -TFM-, dirigée par le directeur général de TFM Kinshasa, André Kapanga. Le ministre de l’Économie nationale qui a souhaité plein succès à ses hôtes a promis son soutien à la nouvelle équipe dirigeante de TFM, l’un de grand contributeur au budget de l’État. Le groupe américain Freeport Mc Morgan, actionnaire majoritaire dans la société minière TFM, a récemment vendu ses parts à l’entreprise minière chinoise China Molyb Denum pour USD 2,65 milliards. La délégation du groupe chinois China Molyb Denum a rassuré le ministre Modeste Bahati de continuer l’œuvre du groupe américain Freeport Mc Moran, dans le respect des normes environnementales.
Christian BUTSILA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer