EcofinPolitiqueSociété

Kambinga réalise le rêve de Kabila

«La Révolution de la modernité est une priorité. Nous, membres du gouvernement, sommes les dépositaires de la vision du Chef de l’Etat. Chacun de nous est engagé à mettre en œuvre les appareillages divers pour l’atteinte de cette vision. L’organisation du Grand prix de l’innovation reste dans la droite ligne de cette vision et affiche ses ambitions de conforter un avantage concurrentiel du secteur industriel national au niveau régional et africain», a précisé le ministre de l’Industrie
L’atteinte d’un pays émergent à l’horizon 2030, vœu du Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange, passe également par l’émergence d’une nouvelle classe industrielle et entrepreneuriale. Le ministre de l’Industrie, Germain Kambinga Katomba, en est conscient. Dans ses initiatives, il entreprend de réaliser ce rêve du Président de la République. Raison pour laquelle, il s’est engagé, à travers le Fonds de promotion de l’industrie -FPI-, à financer, chaque année, vingt projets innovants des RD-Congolais résidants au pays et à l’étranger. Vendredi 12 février 2016 au Fleuve Congo Hôtel, en présence de plusieurs membres du gouvernement et d’autres invités de marque, le ministre de l’Industrie a procédé à la remise de la première édition du Grand prix de l’innovation Joseph Kabila Kabange. Les heureux lauréats sont entrés en possession d’un diplôme, d’un chèque -USD 25 mille pour le premier et USD 20 mille pour le deuxième-, d’une unité industrielle… et d’un accompagnement de l’Etat pour monter et gérer une petite et moyenne industrie. Une belle façon d’accompagner l’innovation et l’inventivité créative des nationaux.
Vingt RD-Congolais viennent de bénéficier des subventions de l’Etat sous forme des sommes d’argent. Ces heureux bénéficiaires ont été sélectionnés à partir d’un spectre de près de 500 projets soumissionnés ayant répondu à l’appel à projet lancé par le ministère de l’industrie. Ces différents projets ont répondu aux critères de recevabilité et d’éligibilité établis par le jury mis en place par le ministère de l’Industrie et présidé par le FPI. «L’objectif est de répondre à l’appel du Chef de l’Etat qui voudrait voir émerger une nouvelle classe industrielle et entrepreneuriale», a indiqué Germain Kambinga. Plusieurs domaines ont été récompensés lors de cette première édition du Grand prix de l’innovation Joseph Kabila. Il s’agit en l’occurrence de l’énergie, de Nouvelles technologies de l’information et de la communication -NTIC-, de la manufacture, de l’éducation, de l’agroalimentaire, de l’environnement et du cosmétique. Après débats et délibérations, Zéphirin Ndombi a remporté la première place du premier numéro du Grand prix de l’innovation. Pour avoir fabriqué une éplucheuse mécanique à manioc, ce militaire a empoché USD 25 mille plus une unité industrielle. Emu et presqu’en larmes, il a lâché: «Je suis infiniment reconnaissant à notre gouvernement. Le résultat de ce jour est le couronnement du courage qui m’anime parce que j’avais récemment pris part à un concours de ce genre sans résultats escomptés. J’ai travaillé sur ce projet pendant 9 ans». Et de relater: «je suis parti à l’armée en 1963 et une grande partie de ma carrière a été faite à former le génie civile dans mon pays. Je suis donc parmi les pionniers du service national. Je me suis également intéressé aux préoccupations des RD-Congolais dans le monde rural». Dieudonné Kayembe, deuxième prix avec USD 20 mille plus une unité industrielle, a conçu une tablette. Plusieurs autres lauréats ont également remporté leur prix. Il s’agit en l’occurrence du 3ème prix qui est revenu à Daddy Bokana, un RD-Congolais vivant à Bruxelles en Belgique, du 4ème prix à Saddam Ndungo Vulere de Goma au Nord Kivu qui s’est distingué dans la fabrication de yaourt à base de la protéagineuse arachide, du 5ème prix à Hélène Baku Tamba pour sa production d’huile à base de Mpose, du 6ème prix à Christian Kukabu de Strasbourg en France, du 7ème prix à Kadi Kadima Ilunga pour son groupe électrogène fonctionnant avec de l’eau distillée. Le 8ème prix a été décerné à titre posthume à Tchianda Kabwanseka pour son projet d’énergie renouvelable. Son fils, qui le représentait, lui a rendu un hommage particulier à cette occasion. Evariste Bolala Mofey glane le 9ème prix pour son dispositif de pontage et de production manchon électrique alors qu’Alain Matempa Nsonsa s’adjuge le 10ème prix pour son stabilisateur électrique. A cette liste s’ajoutent le 11ème prix attribué à Mamie Kapen des Etats-Unis d’Amérique, du 12ème prix à Christmas Biyoko. Pour avoir mis en place un produit cosmétique à base de noix de cola et de manioc, Monique Kandolo s’empare du 13ème prix et Jean Destin Nsibula de Bukavu au Nord-Kivu du 14ème prix. Ce dernier s’est spécialisé dans l’installation des stations de transfert de l’énergie par pompage dans les milieux ruraux de la RD-Congo. Gloria Lwamba Isimba a été la lauréate du 15ème prix pour ses produits manufacturés à base des matières plastiques recyclées, Nathan Wamba Muganza de Lubumbashi du 16ème prix pour son système de gestion du trafic routier intelligent et Hosée Moke de Matadi du 17ème prix pour sa conception de l’appareil moderne à pondu. Les trois derniers prix ont été respectivement remis à Sophie Sungu Kisinga, qui transforme du soja en lait végétal instantané, à Serge Mosala de Toronto au Canada et à Batangu Mpesa de Luozi au Kongo Central pour ses produits pharmaceutiques.
Promotion et encadrement de l’industrie
L’atteinte de l’émergence à l’horizon 2030 pour la RD-Congo demeure incontournable. Germain Kambinga a exhorté tout le monde à y travailler. «La Révolution de la modernité est une priorité. Nous, membres du gouvernement, sommes les dépositaires de la vision du Chef de l’Etat. Chacun de nous est engagé à mettre en œuvre les appareillages divers pour l’atteinte de cette vision. L’organisation du Grand prix de l’innovation reste dans la droite ligne de cette vision et affiche ses ambitions de conforter un avantage concurrentiel du secteur industriel national au niveau régional et africain», a-t-il précisé avant d’exhorter les lauréats: «ce sont des rêveurs qui ont construit l’humanité et non de grands laboratoires. Continuez à rêver, car le gouvernement est décidé à vous accompagner et à vous aider à réaliser vos rêves». Parlant des objectifs de ce Grand prix de l’innovation, Kambinga a révélé qu’il entend assurer la promotion et l’encadrement du secteur de l’industrie. Pour le ministre, c’est également une opportunité de financement. Destinés aux chercheurs, aux étudiants, aux associations des jeunes, aux organisations diverses ainsi qu’aux opérateurs économiques RD-congolais résidants au pays ou ailleurs, ce grand prix est un encouragement du gouvernement distribué sur toute l’étendue du territoire national.
Le vice-Premier ministre en charge des PT-NTIC, représentant personnel du Premier ministre Augustin Matata Ponyo, a reconnu l’importance de cette manifestation non sans signaler qu’en organisant ce grand prix, à travers le ministère de l’Industrie, le gouvernement a reconnu le rôle prépondérant de l’innovation dans l’accélération de la croissance économique. «Je tiens à féliciter le ministre de l’Industrie pour sa grande capacité à innover dans ce secteur. Je l’invite donc à déployer, aux côtés d’autres ministères dans le cadre de transversalité des missions inscrites dans le programme actuel du gouvernement, des efforts pour donner à l’innovation une mesure institutionnelle dans les stratégies de recherche du développement», a indiqué le VPM Thomas Luhaka. Déterminé, Germain Kambinga a instruit le FPI pour que ce grand prix de l’innovation industrielle Joseph Kabila soit désormais organisé chaque année afin de faire émerger une nouvelle génération d’entrepreneurs RD-congolais bénéficiant du soutien de l’Etat.
Barick BUEMA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer