Ecofin

JP Nemoyato: «La relance agricole vise la réduction de la dépendance alimentaire»

Nemoyato_Bagebole
Ouverte à Kinshasa le mardi 22 juillet 2014, la 4ème Conférence économique s’est clôturée mercredi 23 juillet. Pendant deux jours des travaux, les participants aux concertations économiques venus de l’ensemble du territoire national se sont mis d’accord sur la relance de la production agricole en provinces et la promotion des petites et moyennes entreprises ainsi que les petites et moyennes industries.
A l’unanimité, ils ont opté l’idée du ministre de l’Economie et du Commerce tout en demandant au gouvernement de faire suivre des projets à caractère agricole de la réhabilitation des routes en provinces. «La politique de la relance agricole, un secteur clé pour booster l’économie, vient donc répondre à la question de la réduction de la dépendance alimentaire», a martelé le ministre Nemoyato en évoquant le lancement du premier parc agro-industriel à Bukanga-Lonzo, dans la province du Bandundu, lancé le mardi 15 juillet 2014 par le Chef de l’Etat Joseph Kabila.
La 4ème Conférence économique ouverte à Kinshasa, le mardi 22 juillet 2014, s’est clôturée mercredi 23 juillet. Durant deux jours des travaux, les participants aux concertations économiques se sont mis d’accord pour la relance de la production agricole en provinces et la promotion des petites et moyennes entreprises ainsi que les petites et moyennes industries.
Ces assises ont été organisées par le gouvernement central via le ministère de l’Economie nationale en collaboration avec les ministres provinciaux ayant en charge l’Economie, les Finances, l’Industrie et l’Agriculture y compris la Société civile. Emboitant les pas au patron de l’Economie et du Commerce, Jean-Paul Nemoyato Bagebole, les conférenciers ont mis l’accent sur la question de la réduction de la dépendance alimentaire.
Dès l’ouverture des travaux, l’implication des entités de base -chefferies, secteurs et territoires- était au centre des préoccupations. Dans son discours inaugural, le n°1 de l’Economie et Commerce a précisé que l’organisation des conférences économiques instaurées depuis 2004 est un rendez-vous d’évaluation et de balisage de la marche de l’économie RD-congolaise pour atteindre l’émergence à l’horizon 2030.
«Pour atteindre cette émergence, le pays vient de lancer des projets phares pour la valorisation de l’agriculture», a-t-il rassuré. Selon le ministre Nemoyato, cette valorisation passe par création des parcs agro-industriels. Pour lier la parole à l’acte, le premier parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo, dans la province du Bandundu, a été lancé le mardi 15 juillet 2014 par le Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange.
«La politique de la relance agricole, un secteur clé pour booster l’économie, vient donc répondre à la question de la réduction de la dépendance alimentaire», a indiqué Nemoyato. Et de souligner: «chaque année, la RD-Congo enregistre des chiffres effrayants liés à l’importation des produits de consommation de première nécessité». Au vu des données statistiques, plus d’un milliard et demi de dollars américains sont consacrés à l’importation de ces produits.
L’engagement du ministre de l’Economie et Commerce de relancer le secteur agricole tel qu’arrêté dans le programme du gouvernement va inciter des petites et moyennes entreprises ainsi que des petites et moyennes industries à se lancer dans le secteur agro-industriel dont les brèches sont ouvertes par l’Etat RD-congolais à travers la création des parcs agro-industriels et la réhabilitation du Domaine agro-industriel présidentiel de la N’sele -DAIPN.
C’est ainsi qu’à travers cette Conférence économique, hormis la question de la relance agricole, les délégués provinciaux ont émis le vœu de voir le gouvernement central appliquer le principe de la libre administration des provinces surtout dans le domaine fiscal. Le cap est mis sur l’agriculture pour atteindre le développement à l’instar de la Chine qui a misé sur la riziculture et est aujourd’hui une puissance économique dans plusieurs secteurs dont les technologies de l’information et de la communication -TIC.
Octave MUKENDI
 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer