Culture

Toseka convie aux «48 heures du rire» ces samedi et dimanche

Le festival international d’humour de Kinshasa n’a pas attendu la tenue de sa prochaine édition pour égayer le public de Kinshasa. Cette structure d’humour de la capitale RD-congolaise organise deux jours successifs de fous rires dénommés «48 heures du rire». Ce rendez-vous entend faire du vieux avec du neuf. Il mettra sur la même scène, samedi 20 et dimanche 21 août prochain à l’amphithéâtre de Théâtre de verdure, les jeunes humoristes et les vieux loups de la comédie RD-congolaise dont Mister Siatula, les Tuma Haut, Lady Esobe , Fiston Saï Saï et tant d’autres.
Plusieurs activités sont prévues en marge de ces deux journées consacrées au rire. Il s’agit en l’occurrence des concours de la photo la plus marrante sur Facebook, la meilleure blague, le meilleur fou rire, la meilleure imitation et tant d’autres. Toseka prévoit également une marche de santé qui partira de la place Royal au Théâtre de verdure, un pic-nic et un concert live. A en croire son coordonateur, Ados Ndombasi, lors de la conférence de presse confirmant lesdites activités, «les 48 heures» du rire est une nouvelle ponctuation du Festival. Elle est proposée pour combler le vide de la grand’messe qui se tiendra désormais en intervalle régulier d’une année. Contrairement aux éditions Toseka, «les 48 heures» du rire est une manifestation à portée nationale qui a pris l’option de mettre en valeur l’humour RD-congolais. Cet événement à comme parrain Mister Siatula et garde également comme ambassadeur l’humoriste belgo-RD-congolais Kody Kim. Pour le bonheur de Kinois, les 48 heures du rire a programmé plusieurs artistes humoristes d’ici et d’ailleurs. Notamment Ronsia Kukielukila, Abelle Bowala, Félix Kisabaka, Papy Muyisa, César Mansueki, Emmanu Tara et Yekima de la RD-Congo, l’ivoiro-marocain Oualas, le trio d’humoristes brazzavillois membres du collectif Brazza comedy Show, le gabonais Diboty, Valery Ndongo du Cameroun, les célèbres comédiens RD-congolais Fiston Saïsaï et Lady Esobe, Les tuma haut, benjamin Kahitare de Lubumbashi, Neveu national, M’zee Mbukuli de Goma et tant d’autres.
René KANZUKU
 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer