Culture

Petit Wendo, vedette de la soirée de clôture

petit Wendo
Ouverte depuis le jeudi 17 décembre, la 2ème édition du Festival de musique «Rumba parade» s’est clôturée samedi 19 décembre 2015 au Centre Wallonie-Bruxelles -CWB-, dans la commune de la Gombe. L’orchestre de chambre de l’INA, Congo masters, Fanfare la Confiance, Guvano et son groupe, Petit Wendo et Bakolo miziki ont tous défilé sur le podium de la «Rumba parade». Petit Wendo et Bakolo miziki ont chaleureusement clôturé par un spectacle ambiant ce grand rendez-vous musical, samedi 19 décembre dans la soirée.
Profitant de l’occasion, Petit Wendo a rendu un vibrant hommage au feu King Kester Emeneya, interprétant la chanson «Dezy» sous les ovations et cris de joie du public. Il  a énormément  égayé les mélomanes kinois venus des différents coins de la ville. Il a eu le vent en poupe durant cette soirée. Il a enflammé la salle Brel. Evoluant aux côtés de Jean Goubald, Petit Wendo a fait preuve de son attachement à ce poids lourd de la rumba RD-congolaise. Il y avait rires et mélodies. Il a nostalgiquement interprété plusieurs morceaux sous l’humour à l’instar de Jean Goubald, dont «Félicité» de Grand Kallé. 
Prévu pour trois jours, soit du jeudi 17 au samedi 19 décembre au Centre Wallonie-Bruxelles, dans la commune de la Gombe, la 2ème édition du Festival de musique Rumba parade s’est clôturée hier samedi sous une ambiance très chaleureuse. Contrairement à la 1ère édition qui avait réuni Reddy Amisi, Kento Bakaji, Le Karmapa, Jeannot Bombenga, King Sampayo et Ok Jazz, cette grande fête de la rumba  a dans sa 2ème édition connu la participation de l’orchestre de chambre de l’INA, Congo masters, Fanfare la Confiance, Guvano et son groupe, Petit Wendo et Bakolo miziki. Dans le seul but de mettre en valeur la Rumba RD-congolaise, le Centre Wallonie-Bruxelles a, en partenariat avec l’Institut national des arts -INA-, organisé du jeudi 17 au samedi 19 décembre 2015, la 2ème édition du festival «Rumba parade».
Cette messe musicale a offert aux artistes musiciens RD- congolais faisant de la rumba un cadre propice pour l’expression de leurs talents. A la clôture, l’artiste musicien RD-congolais, Petit Wendo, au timbre vocal du feu Wendo Kolosoyi a à plusieurs reprises emporté et bougé ses fans venus en masse savourer ses belles interprétations nostalgiques. Ils n’ont pas pu se retenir lorsque les chef-d’œuvres  tels «Félicité» de Grand Kallé, «Dezy» de Kester et tant d’autres, ont été exécuté.
Nul des amoureux de la rumba RD-Congolaise n’est resté assit, ils ont envahi et rempli la piste de danse. Après sa prestation, Petit Wendo a laissé les siens sur une soif de merde de sa belle musique.  Bien après lui, Bakolo miziki, une formation musicale composée des grands de la rumba RD-congolaise, qui ont évolué avec Wendo Kolosoyi jusqu’à sa mort, a également bougé les installations du CWB avec un répertoire bien costaud des chansons de leur défunt leader. Ils ont tenu les mélomanes en haleine avec plusieurs morceaux, dont «Marie-Louise».
René KANZUKU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer