Culture

Miss Lukunga: pari réussi pour Ornella Mbombo

C’est un nouveau défi que vient de relever Ornella Mbombo, miss Francophonie 2014. Vendredi 13 janvier 2017 au Salon Okapi de l’hôtel Venus, elle a organisé avec brio la première édition de la Miss Lukunga dont Christelle Maseka s’est fait tresser la couronne des lauriers. Pour Ornella Mbombo, cet événement, placé sous le signe de la lutte contre le SIDA, plonge ses racines dans son souci d’aider, d’encadrer et de promouvoir les jeunes filles de son district, Lukunga, en le dotant d’une ambassadrice de beauté. Sa bravoure et son œuvre philanthropique lui ont valu un diplôme de mérite et d’excellence.
La première édition de la Miss Lukunga, placée sous le thème de: «Jeune et jolie, le SIDA ne passera pas par moi», a vécu. 15 demoiselles ont été en lice, vendredi 13 janvier 2017 au Salon Okapi de l’hôtel Venus, dans la commune de la Gombe, pour tenter de décrocher la couronne de la Miss Lukunga. Après l’élimination de 10 candidates, 5 ont été sélectionnées par le jury pour le round final où elles ont été soumises à une épreuve orale. Au terme de cette dernière étape, Christelle Maseka s’est emparée de la couronne tandis que Naomie Disoso et Géneviève Vika ont respectivement été plébiscitées première et deuxième dauphines.
Christelle Maseka ambassadrice de la RD-Congo à la Miss Naiya au Bénin
«Je suis très émue et hyper contente. Je remercie tous ceux qui m’ont soutenue et accompagnée pour ce sacre», a confié à chaud la nouvelle Miss Christelle Maseka qui, en plus de nombreux prix gagnés, représentera la RD-Congo à la Miss Naiya au Bénin. Pour Miss Ornella Mbombo, organisatrice, cet événement plonge ses racines dans son souci d’aider, d’encadrer et de promouvoir les jeunes filles de son district, Lukunga, en le dotant d’une ambassadrice de beauté.
Elle s’est en plus estimée très honorée de la considération apportée à cet événement à travers lequel elle lance un message fort contre la pandémie du SIDA. «C’est une maladie qui décime notre société. Beaucoup de jeunes filles, par manque d’occupation et de moyen, s’adonnent à la prostitution. Comme conséquence, elles attrapent le SIDA», a-t-elle déploré. Et de déclarer: «nous voulons dire non à ce fléau. Le SIDA ne passera pas par nous». Au cours de cette même soirée, la fondatrice de l’ONGD «Congolaise de la charité et du développement social» a reçu un diplôme de mérite et d’encouragement lui décerné par l’agence Panorama en guise d’encouragement pour son œuvre culturelle et philanthropique. Très peu bavarde, Miss Ornella n’a eu qu’un seul mot pour ce prix. «Merci pour ce diplôme. Je suis très honorée», a-t-elle dit, rassurant de la longévité de cet événement. Le rendez-vous est donc pris pour l’année prochaine.
Laurent OMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer