Culture

le gouvernement français propose une nationalité à Maître Gim’s

Originaire de la RD-Congo, né à Kinshasa, fils de l’artiste musicien Djuna Djanana, Maitre Gim’s est sur le point de laisser tomber sa nationalité d’origine pour devenir exclusivement citoyen français. A en croire l’artiste, c’est le gouvernement français qui le lui a proposé et il se dit finalement ravi d’obtenir cette nationalité française tant recherchée. Il en a fait l’annonce lui-même sur le plateau du journal de France 2 présenté par Laurent de Delahousse. De l’autre coté, le gouvernement RD-congolais n’en dit mot. Alors qu’actuellement, cet artiste RD-congolais de la diaspora qui monte d’un cran fait honneur du pays en assurant la promotion de sa culture à l’étranger. Comme on peut le constater, le jeune rappeur de nationalité RD-congolaise connait en ce moment une montée fulgurante sur la scène musicale française, européenne et internationale. Le vendredi dernier, il venait de remporter le prix de la meilleure chanson originale aux «Victoires de la musique»  grâce à son titre «Sapé comme jamais». Selon les organisateurs dudit prix, c’est la première fois de l’histoire de cette cérémonie qu’un rappeur remporte le prix des «Victoires de la musique ». Au lendemain de ce sacre, Maître Gim’s était l’invité du JT de France 2 dimanche soir et s’est exprimé en ces termes: «Je ne m’y attendais vraiment pas, sachant qu’il y avait Johnny Hallyday qui était aussi nominé. […] Je suis encore sous le choc», a réagi le fils de l’ancien sociétaire de l’orchestre Viva la musica, -Djuna Djanana-, sur le plateau de Laurent Delahousse. Avant de recevoir son trophée, le leader de Sexion d’Assaut avait enflammé la scène de Zenith de Paris lors d’une production en interprétant son tube. «J’ai voulu rendre hommage aux sapeurs, comme notamment mon papa», avait-il ensuite déclaré.
Maître Gim’s, natif de Kinshasa, capitale RD-congolaise, est revenu sur les raisons de son succès phénoménal. «Avec Sexion d’Assaut, on a proposé un rap un peu plus ouvert, moins agressif. Je pense que cela a séduit pas mal de gens. La musique urbaine est aujourd’hui numéro 1 en France», a jugé Maître Gim’s, avant d’évoquer les critiques auxquelles il est souvent confronté. «Tous ces gens qui envoient des pics aimeraient peut-être être à ma place. Le plus dur est de faire de la musique qui plaît à tout le monde», a-t-il souligné. Il a même chanté un air de Luciano Pavarotti. De l’avis de certains internautes, si Maitre Gim’s se réjouit de cet appel de la république française d’acquérir la nationalité française, nul ne sait encore dire avec exactitude ce que seront les réactions de ses millions de fans RD-congolais et africains.
René KANZUKU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer