Culture

Le Zénith annule le concert de JB M’piana à Paris

JB Mpiana, patron du Groupe Wenge Musica BCBG
JB Mpiana, patron du Groupe Wenge Musica BCBG
Le concert de JB M’piana prévu au Zénith Paris-la Villette le samedi 21 décembre 2013 est annulé. Les billets achetés sont remboursables auprès des points de vente. C’est ce qu’a annoncé la direction de cette salle de spectacles le jeudi 19 décembre 2013 via son site Internet. Mauvaise nouvelle pour la Rumba RD-Congolaise.
Véritable coup porté contre les artistes RD-Congolais qui espéraient un grand retour sur la scène européenne avec cette prestation scénique. La preuve est que tous les musiciens ou presque s’étaient ligués pour soutenir le patron de Wenge BCBG. Certains d’entre eux ont même annoncé leur présence au Zénith de Paris. Question de prouver leur soutien à Papa Chéri.
Cette information a aussi été relayée par l’hebdomadaire Jeune Afrique qui, pour recouper les faits, a joint Roger Ngandu, porte-parole et directeur de marketing de Wenge BCBG. N’étant visiblement pas informé de l’annulation de de ce concert, il s’est contenté de s’exclamer: «c’est chaud!» et de se demander: «pourquoi l’ont-ils annulé?».
Le Zénith de Paris a finalement cédé à la pression des combattants.
Cette diaspora RD-Congolaise hostile au régime de Kinshasa et qui empêche les artistes musiciens RD-Congolais à livrer des concerts à l’étranger principalement dans de grandes villes européenne parce qu’ils ont soutenu le candidat président Joseph Kabila en 2011 pendant la campagne électorale. Deux jours avant cette prestation scénique, le Zénith de Paris a annulé ce concert.
Grosse déception dans le camp de JB M’piana qui avait, ces derniers jours, activé toutes les batteries pour que ce concert reste gravé dans les esprits des mélomanes. Un peu comme celui de septembre 1999 dans cette même salle parisienne. Plusieurs heures par jours, JB M’piana et ses poulains répétaient en coulisses pour que ce spectacle soit une réussite totale. Côté administratif, tout allait aussi comme sur des roulettes. 40 visas ont été obtenus de la maison Schengen. C’est sûrement une surprise désagréable.
Ne jurant que par son concert, JB M’piana ne reculait devant rien. Il a officiellement demandé pardon aux combattants lors de son intervention télévisée sur Karibu Variétés à la RTNC. Sur le plateau de cette émission, il a même promis de s’agenouiller sur le podium de Zénith de Paris afin de plaider en faveur de ses collègues. Il a même placé son concert sous le signe de Bolingani, Boyakani na Bomoko. Les combattants étaient restés de marbre et campaient sur leur position. Tous les moyens étaient mis à profit pour empêcher la tenue de ce grand rendez-vous musical.
Réseaux sociaux, appels téléphoniques, messages audio-visuels, violences physiques et tant d’autres menaces n’étaient pas en reste. Des pertes en vies humaines et des dégâts matériels importants ont été enregistrés. L’opinion se rappelle de la mort d’un haïtien à Paris à l’issue des échauffourées entre pro et anti-Zénith de JB M’piana.
Tenaces, ces combattants sont allés jusqu’au tribunal pour obtenir l’annulation de ce concert. Leur volonté s’est accomplie. Considérée comme le leader de la musique africaine il y a quelques années, la Rumba RD-Congolaise a déjà perdu sa place dans l’échiquier musical à cause notamment de ce blocus imposé par les combattants. Avec cette annulation, la Rumba amorce sa descente aux enfers. Une véritable dégringolade au profit de la musique ivoirienne et nigériane. Plusieurs personnes exhortent le gouvernement RD-Congolais à arrêter de considérer les combattants comme un groupe de voyous.
Ils ont réussi à saboter le Zénith de Paris de Fally Ipupa et de Félix Wazekwa qui ont finalement presté devant moins d’une centaine de spectateurs. JB M’piana vient juste allonger la liste des proies et victimes des combattants. L’annulation de ce concert leur confère une certaine crédibilité. Que la diplomatie RD-Congolaise prenne ses responsabilités.
Barick BUEMA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer