CultureSports

Le Comité national rassuré de la réussite des IXèmes Jeux de la Francophonie

Plus de doute, les 9èmes Jeux de la Francophonie prévus à Kinshasa au mois d’août 2022 auront bel et bien lieu. Le Comité national RD-congolais engagé dans l’organisation de ce grand évènement francophone dans la capitale RD-congolaise va d’ores et déjà compter sur l’appui du Groupe du Patronat français -GPF. En effet, depuis Paris, un partenariat a été conclu entre le haut représentant du Président de la République au Comité national des 9èmes Jeux de la Francophonie, Didier Tshiyoyo, et le président du Groupement du Patronat francophone, Jean-Lou Blachier.

La RD-Congo tient enfin un partenaire officiel et fiable pour mieux organiser les 9èmes Jeux de la Francophonie l’année prochaine à Kinshasa. Le Comité national RD-congolais engagé dans l’organisation de ces jeux va désormais s’attacher sur les services du Groupe Patronat francophone -GPF- pour gagner son pari. Surtout que la conclusion d’un partenariat a sanctionné la réunion tenue entre Didier Tshiyoyo, haut représentant du Président de la République du Comité national des 9èmes Jeux de la Francophonie et Jean-Lou Blachier, président du Groupement du Patronat Francophone à Paris en France.

Satisfait du pari gagné, Didier Tshiyoyo a, devant plusieurs personnalités du monde francophone, réitéré la confiance, la détermination ainsi que l’accompagnement du gouvernement RD-congolais pour la réussite de cette messe francophone qui se tiendra à Kinshasa en 2022.  Le président du patronat français Jean-Lou Blachier a, quant à lui, promis tout son soutien et celui de son équipe, notamment le bureau exécutif conduit par le Directeur du Développement, Stéphane Tiki, et la Directrice de Communication, Aurélie Sérel. Ils seront tous deux mandatés pour gérer ce dossier au sein du GPF.

Partenaire officiel, le GPF favorise les échanges, le transfert de compétences entre les entreprises et les acteurs économiques des pays francophones et francophiles. Aussi, il soutien les entreprises et notamment les PME qui souhaitent s’internationaliser. Il facilite les contacts des entreprises du monde francophone avec les institutions nationales, mondiales et les grands bailleurs de fonds, valorise la francophonie, son histoire, ses valeurs ainsi que la langue française, comme des échanges économiques et culturels.

Roddy Grâce BOSAKWA

Articles similaires

Fermer
Fermer