Culture

L’art Pende s’enrichit d’un masque au visage de Gizenga

Un masque Pende au visage d'Antoine Gizenga
Un masque Pende au visage d’Antoine Gizenga
Ils sont créatifs, ces  Gizengistes, habitués à communier avec le patriarche de Gungu à Kinshasa  à chaque fois qu’il y a une manifestation publique. Au soir de sa vie, Antoine Gizenga s’est retiré de la ville où les vrombissements des véhicules et autres engins roulant ainsi que les tapages nocturnes et diurnes dérangent les oreilles. Il se repose tranquillement dans la périphérie Est de la ville, loin de dérangement, dans son somptueux palais de Buma.
Pour marquer sa présence au milieu de sa base à chaque fois qu’il ne sera pas disponible de communier avec elle, les Pende ont par leur génie créateur taillé un masque à son visage. A la clôture de la tournée de sensibilisation des militantes et militants au Stade municipal de Masina le dimanche dernier,  le masque de Gizenga a été dévoilé au public. Il a fait le tour du stade à la grande surprise de tous sous leurs applaudissements.
Tout le monde sait que chez les Pende, dans le district de Kwilu voire dans toute la province de Bandundu, le Patriarche Antoine Gizenga Fundji  est considéré comme  un dieu. C’est par souci de  l’immortaliser que les siens ont conçu un masque le représentant. Ce masque est la preuve que le chef du PALU ne disparaitra pas. Représenté sous forme d’un chef coutumier avec calvitie, des lunettes  aux yeux, le masque traduit le pouvoir qu’incarne l’ancien Premier ministre de la République sous Kabila. Ça vient enrichir la série de masques Pende. Ça fait partie du patrimoine culturel RD-congolais.
Parousia MAKANZU 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer