Culture

«La Guerre des richesses», le tout premier film manga RD-congolais animé inspiré des atrocités à l’Est

Une passion toute trouvée pour David Tshibuyi. Cet écrivain RD-congolais, amoureux des Mangas et CEO de Bantu Studio cherche à évoluer par cet art. Un objectif ambitieux qui lui a valu une mutation de l’écrit vers l’animation de son premier Manga édicté au Japon puis publié il y a deux ans aux éditions Bantu. Il s’agit: «La Guerre des richesses». Le contenu de ce Manga est tiré des évènements atroces qui se passent à l’Est de la RD-Congo. Ce tout premier film Manga RD-congolais animé sera lancé le 28 octobre prochain sur les réseaux sociaux et médias télévisés.

«Je me suis inspiré de la guerre à l’Est de la RD-Congo. Mes investigations ont vite décelé que ce trouble était dû à une guerre des richesses. En tant qu’écrivain et producteur des Mangas, je n’ai pas voulu rester impuissant face à toutes ces violences. D’où, j’avais mis sur le marché du livre ce Manga», a fait savoir David Tshibuyi.

Absorbé dans son deuil de voir ses frères et sœurs trépassés ou vivre dans un monde méconnu et d’atrocité, David Tshibuyi a voulu relater au monde entier tout ce qui se vit de l’autre côté de la RD-Congo cette fois-ci à travers un film Manga animé. «Je me sentais dans l’obligation de faire encore plus, bien que le livre était déjà sur le marché. Faire voir au monde entier cette douleur que je ressens en voyant une partie de la population de mon pays passer dans des moments atroces. Aussi, je voulais apporter, de loin ou de près, mon soutien à mes frères et sœurs de l’Est», a-t-il fait savoir.

Et de conclure: «vu que j’avais déjà publié un Manga qui parlais d’eux, raison pour laquelle l’idée de muter vers l’animation m’est venue en tête. Cette production me permettra de récolter assez de moyens pour faire des dons à des ONG et structures qui s’occupent des victimes de la guerre à l’Est de la RD-Congo». C’est donc dans ce film Manga que David Tshibuyi, jeune entrepreneur évoluant entre le Japon et la RD-Congo, nous emmène. Une histoire digne des standards du genre où les minerais font ravage au prix du viol et du sang.

Roddy Grâce BOSAKWA

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page