Culture

La Compagnie théâtre des intrigants totalise 34 ans d’existence

Au bout de 30 ans, s’est réjoui le directeur artistique Valentin Mitendo, la Compagnie théâtre des intrigants est fière d’avoir maintenu la flamme du théâtre en RD-Congo et à l’étranger
Créée 12 février 1982 par Valentin Mitendo Mwadi Yinda, Katanga Mupey et Edgard Kulumbi Nsin Mbwelia, trois comédiens diplômés en Art dramatique de l’Institut national des arts de Kinshasa -INA-, la Compagnie théâtre des intrigants -CTI- totalise 34 ans d’existence. Son directeur artistique Valentin Mitendo l’a fait savoir au cours d’un point de presse axé sur le plan annuel 2016, organisé jeudi 12 février au Centre d’initiation artistique pour la jeunesse -CIAJ-, siège des Intrigants, dans la commune de N’Djili. Des créations artistiques, des tournées nationales et internationales et autres festivals figurent au menu de cette nouvelle saison coïncidant avec cette grande fête. «Divertir et faire réfléchir» est l’un des objectifs qui accompagne tout spectacle de cette structure théâtrale.
La Compagnie théâtre des intrigants -CTI-, une structure RD-congolaise pratiquant un théâtre utile ancré dans la réalité quotidienne, totalise aujourd’hui 34 ans d’existence. En dehors du Théâtre national congolais -TNC-, elle est la première troupe théâtrale à se professionnaliser. «Au bout de 30 ans, la Compagnie théâtre des intrigants est fière d’avoir maintenu la flamme du théâtre en RD-Congo et à l’étranger», s’est réjoui Valentin Mitendo, directeur artistique de la CTI lors d’un point de presse organisé jeudi 12 février. Cette structure qui dénonce, à travers ses spectacles, l’injustice, la dictature, la misère du peuple, le vol et d’autres maux qui rongent la société, a parcouru toutes les provinces de la RD-Congo et plusieurs grandes villes africaines et européennes pour défendre la culture et promouvoir le théâtre RD-congolais. Expérimentée, la CTI monte des spectacles de sensibilisation notamment sur la santé, l’éducation, le droit de l’homme, de la femme et de l’enfant, etc. La Compagnie des intrigants est née pour poser des défis sociaux et artistiques. «La CTI regroupe aujourd’hui des comédiens talentueux ayant aujourd’hui acquis une consécration internationale», a souligné Mitendo. Et de compléter: «ces artistes font l’honneur de la compagnie et du théâtre RD-congolais à travers le monde. Ils ont fait preuve dans des séries télévisées notamment comme «Mpangi’ami». La CTI veut jouer pour la masse, surtout pour la masse de sans voix. C’est pourquoi, elle s’attaque aux vices de la société en recourant à l’humour et à la dérision pour faire passer ses spectacles.
Jubilé du spectacle «Misère»
Au cours de ce point de presse basé sur le plan annuel 2016, Valentin Mitendo a rassuré que l’année 2016 sera riche en activités culturelles, en faisant savoir que le Festival Journées congolaises de théâtre pour et par l’enfance et la jeunesse -JOUCOTEJ-, devenu international, sera organisé au mois de mai 2016. Cette grande fête qui donne aux enfants l’occasion de jouer ou de voir du bon théâtre, accueillera, pour sa 30ème édition, le Clown de Benin, la troupe théâtrale française Malgraine et autres. «Le festival est ouvert à tous les pays désirant y participer», ont toujours souligné les responsables de la CTI. Face aux problèmes du public qui se posent, la Compagnie théâtre des intrigants a créé, depuis 1987, le Festival JOUCOTEJ. Ce rendez-vous est également un lieu d’échange et de rencontre aussi bien pour les enfants et les jeunes que pour les adultes. Le D.A Mitendo a également révélé que la CTI organisera le jubilé du spectacle «Misère» qui totalise 25 ans. «Avec le spectacle Misère, la Compagnie théâtre des intrigants a atteint le point de fusion. Cette pièce qui a été subventionnée avec beaucoup d’argent par plusieurs structures, a ouvert le chemin à notre structure», a déclaré Valentin Mitendo. La CTI va également reprendre deux spectacles de haute facture, à savoir: «Le caméléon» et «L’amour ou la guerre». Ces spectacles feront l’objet de tournées internationales. Durant cette année, la CTI a également prévu la célébration de la Journée internationale du théâtre, la création des spectacles en milieu scolaire, le stage de formation des jeunes des quartiers et les animations théâtrales, la Journée de l’enfant africain, les colonies de vacances, les créations de pièces théâtrales. Les intrigants défient les préjugés liés à la profession et se battent pour changer l’image sociale du comédien et du théâtre.
Christian BUTSILA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer