Culture

Fransix Tenda évoque la question du bien-être à travers ses œuvres

 
Fruit de sa participation à la résidence Art Omi, le plasticien RD-congolais participera, en octobre prochain, à Crown Heights Film Festival à Brooklyn à New York avec sa vidéo «Zeba», projet initié depuis presque cinq ans
 
Environ 30 artistes venant de divers coins de la planète, en raison de leurs pratiques et styles, sont sélectionnés chaque année pour une résidence de quatre semaines à Art Omi à New York aux Etats Unis d’Amérique. Parmi eux, figure Fransix Tenda Lomba, jeune plasticien RD-congolais qui se distingue par sa démarche et son engagement artistique. Là, celui-ci a, après création, présenté son projet intitulé «Saoudi» où il met en commun la peinture, la sculpture, le son, la littérature et les médias en donnant une autre forme à des boites de conserve déjà utilisées. Il aborde donc les vraies questions du bien-être, notamment la situation sanitaire qui s’observe dans différentes villes du monde en établissant particulièrement, pour cette occasion, un lien entre Kinshasa et New York. Un travail qui s’apparente presqu’à la dernière série d’installation «Makambu ya Mikol’oyo» présentée en juillet 2015 à l’occasion de la 6ème édition du Festival international des arts de Kinshasa -Connexion Kin. Cette fois-là avec une autre thématique: l’écologie. Et, toujours avec les mêmes supports et techniques.
A New York, Fransix Tenda, qui a bénéficié du soutien, pour son déplacement, du centre Kin ArtStudio et de la Plateforme Contemporaine, a bien défendu son projet lors des échanges avec différents professionnels d’art contemporain notamment galeristes, critiques d’art, commissaires d’expositions, etc.
Et surtout les enfants qui ont visité les ateliers d’artistes invités, comme cela se passe pendant les résidences à Art Omi avant l’open studio -présentation des créations au public. Un moment des échanges fructueux et profitables, renseigne l’artiste dans un entretien. Déjà, en octobre prochain, Fransix Tenda participera à Crown Heights Film Festival à Brooklyn à New York avec sa vidéo «Zeba», un projet initié depuis presque cinq ans. Ce n’est pas tout. Outre ce festival, Fransix est aussi attendu l’année prochaine pour une exposition toujours dans la même ville américaine qui l’a accueilli en résidence. Ce qui veut dire que son séjour aux USA a été profitable pour lui en tant qu’artiste en présentant son travail, sa démarche, ses techniques et convaincre ses interlocuteurs.
Par ailleurs, Art Omi est une résidence d’artistes fondée en 1991 par l’homme d’affaires américain Francis Greensburg. Le souhait de beaucoup d’artistes du monde est d’y participer. Côté RD-Congolais, Fransix Tenda Lomba est le deuxième artiste à participer à cette résidence après Vitshois Mwilambwe Bondo sélectionné en 2001.
 
Patrick NZAZI
 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer