CultureSociété

EJCEV/BIMA en deuil, Apôtre Bolia Inzola a tiré sa révérence

Apotre Bolia Inzola
La date du 9 décembre 2015 restera dans les annales de l’Eglise de Jésus-Christ de l’Esprit de Vérité -EJCEV/Bima. C’est ce jour où le Fondateur, chef spirituel et représentant légal de l’église, l’Apôtre-prophète Bolia Inzola Casimir a tiré sa révérence à Kinshasa. Désormais, les fidèles ne le verront plus. Ce, après avoir bien rempli la mission lui confiée par le Seigneur sur cette terre.
 
La tristesse règne au sein de l’EJCEV/Bima ainsi que dans l’ensemble de la communauté chrétienne. Cela a été constaté par nos reporters hier dimanche 13 décembre 2015 dans différentes paroisses établies dans la capitale RD-congolaise. Les membres de cette église ont gardé une pensée pieuse en mémoire de celui qui a autant mortifié son corps, le soumettant en permanence au jeûne et priant sans cesse, de façon à garder au mieux la plénitude de l’Esprit- Saint pour le salut des âmes.
Apôtre Bolia Inzola Casimir a ainsi marqué en bien son passage sur terre. Pour lui rendre des hommages dignes de son rang, un comité d’organisation est déjà mis en place en vue de préparer ses obsèques, apprend-on des sources proches de l’Eglise qui ajoute qu’en attendant le programme officiel qui sera communiqué incessamment, le deuil est observé dans chacune de 700 paroisses de l’EJCEV/Bima éparpillées à travers le monde par des chants et cantiques spirituels jusqu’à la date de la levée du corps de l’illustre disparu.
A l’heure actuelle, la mobilisation est totale. Chacun des fidèles, surtout habitant à l’intérieur comme à l’extérieur du pays veut à tout prix assister aux funérailles de l’Apôtre Bolia. Les préparatifs vont bon train au siège de l’EJCEV/Bima sis avenue Saïo, dans la commune de Kasa-Vubu où l’on signale également que toute assistance serait la bienvenue. Pour y parvenir, des comptes ouverts au nom de l’église et logés à la FBN Bank, ont été rendus publics. Il s’agit pour l’USD: 84005-24018933401-12 et pour le CDF: 84005-24018933402-09.
 
Né le 28 juillet 1938 dans l’ancienne province de l’Equateur, district de la Tshuapa, territoire de Monkoto, Apôtre Bolia Inzola Casimir est décédé à l’âge de 77 ans. C’est là qu’il grandi et fait ses études avant de se rendre plus tard à Kinshasa en quête du mieux-être. C’est comme couturier qu’il gagne sa vie, tant bien que mal. Impossible pour lui d’échapper au destin, c’est en 1972 que l’Apôtre Bolia reçoit l’appel de Dieu. Il s’est totalement soumis pour l’œuvre à laquelle Jésus l’a appelé entre autres la révélation du Saint-Esprit au monde entier.
Aujourd’hui, nul ne peut rester sans ignorer que cette mission a été bien exécutée par son serviteur. «Je ne suis pas Dieu, je ne suis qu’un simple serviteur». C’est ce qui revenait très souvent dans ses différentes interventions devant l’assemblée. Preuve d’une humilité tout en se laissant diriger par le Saint-Esprit. Dans le souci d’inculquer cela aux serviteurs et servantes de Dieu de l’EJCEV/Bima ainsi qu’aux fidèles de l’Eglise, Apôtre Bolia Inzola Casimir les invitait toujours à se soumettre à l’Esprit-Saint. «L’esprit est intransigeant à l’égard de quiconque croit pouvoir marcher en dehors de ce que dicte l’Esprit-Saint…», disait-il.
 
Les loyaux services reconnus
 
Après avoir rendu les bons et loyaux services à la nation RD-congolaise et pour avoir posé des actes de courage et de dévouement exceptionnel dans l’intérêt du pays, le Président de la République, en sa qualité de Grand chancelier des ordres nationaux, décerne, le 20 mai 2006, à l’Apôtre prophète Bolia Inzola Casimir la prestigieuse médaille d’or du Mérite civique. Un geste salué par plus d’une personne. Créée le 18 février 1975 par l’Apôtre Bolia Inzola Casimir, l’EJCEV/Bima compte aujourd’hui 700 paroisses à travers le monde. Quarante ans durant, il a conduit le peuple de Dieu dans la fidélité de l’alliance avec Jésus-Christ et dans l’entière soumission à l’Esprit-Saint.
 
Patrick NZAZI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer