Culture

50 ans après, le sculpteur Liyolo toujours parmi les grands

Le sculpteur Alfred Liyolo
Le sculpteur Alfred Liyolo
Pour rendre festif  l’événement marquant la célébration de cinquante ans de carrière artistique du sculpteur Alfred Liyolo Limbe, une série d’activités est prévue dans la capitale RD-congolaise. L’histoire d’amour entre Liyolo et l’alliage grâce auquel l’artiste immortalise son inspiration depuis le début de sa carrière va être célébrée de manière inédite, comme renseigne le programme. Une semaine culturelle en son honneur aura lieu   du 26 au 28 novembre 2013 à l’Académie des Beaux-Arts de Kinshasa sous le thème: «l’Excellence, la Préservation, la Politique Culturelle, la Sculpture du Bronze, Liyolo et son œuvre».
 
Pendant trois jours, les amoureux des arts plastiques auront droit à une exposition assortie à des conférences et diverses projections sur le Maître Sculpteur et ses œuvres aussi innombrables que magnifiques.
Né le 30 mai 1943 à Bolobo dans la Province du Bandundu d’un père tailleur d’ivoire, Alfred Liyolo a un parcours élogieux. C’est en 1963 qu’il arrive en Autriche pour parfaire une formation commencée cinq ans plus tôt à l’Académie des Beaux-Arts -ABA- de Kinshasa. Après un passage par la ville de Graz, c’est à l’Académie des Beaux-Arts qu’il obtiendra son diplôme de «Maître» : le Magister Artium. Avant de regagner la RD-Congo, il participe à de nombreux projets de restauration de monuments de la capitale autrichienne ainsi qu’à différents symposiums. De retour au pays en 1970, Liyolo devient Professeur à l’ABA avant d’y occuper le poste de directeur général jusqu’en 1991. Période pendant laquelle ses ateliers et sa résidence sont totalement mis à sac lors des pillages qui ont eu lieu dans le pays. Il quitte alors à nouveau la RD-Congo avec sa famille pour s’installer à Vienne où il dispense des cours dans différentes écoles d’arts et organise des expositions. En 2004, il décide de rentrer au bercail afin d’apporter sa modeste contribution à la reconstruction du pays. Alfred Liyolo est un sculpteur contemporain dont la renommée dépasse les frontières. Son style allie influences africaines et formes modernes. Il a participé à plusieurs expositions à travers la planète. Ce qui fait de lui, un des ambassadeurs de la RD-Congo dans le volet culturel.
Ses œuvres ont traversé le monde entier et sont passées du Sénégal à l’Afrique du sud, de la Suisse à la Chine voire le Japon où il a été le seul artiste africain à être reçu par l’Empereur, comme d’aucuns en témoignent. Ces nombreuses œuvres sont également présentes à Kinshasa: le célèbre monument dédié aux artistes au Rond-Point Victoire, l’imposante tête dédiée aux femmes maraîchères située au croisement des avenues Bypass et Université, etc. Sa touche se trouve aussi à la Place du Cinquantenaire et au jardin de l’hôtel du Gouvernement dans la commune de la Gombe.
 
Patrick NZAZI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer