COVID-19EcofinNationSantéSociété

RDC : Nicolas Kazadi paie 17 millions USD d’ici mi-juin pour le financement des vaccins traditionnels contre la rougeole et la polio

Ministre des Finances, Nicolas Kazadi a levé l’option de payer, d’ici le 16 juin 2021, 17 millions de dollars pour financer l’achat, au profit de la République, des vaccins contre la rougeole, la polio et autres épidémies qui frappent la RD-Congo. Une bonne nouvelle pour sauver la vie des enfants RD-congolais, tombée jeudi 13 mai 2021 au terme d’une réunion de haut niveau entre Nicolas Kazadi, Aimé Boji et Jean-Jacques Mbungani, respectivement ministres des Finances, du Budget et de la Santé. Cette réunion a également connu la participation du Conseiller spécial du Chef de l’Etat en matière de santé et des différents partenaires de la RD-Congo du secteur.

«Le Chef de l’Etat a engagé son leadership sur la question de vaccin. Grâce à ce leadership, les efforts ont été consentis et ont permis d’amener le taux de couverture vaccinale pour les enfants d’environ 30% à 53%. Il fallait préserver cet acquis. Alors que nous constations qu’en 2021 aucun payement n’avait été fait pour assurer le vaccin, nous avons pris la décision d’apurer notre part en mettant 17 millions de dollars à la cause de vaccins avant le 16 juin prochain», a expliqué l’argentier national, soutenant que ce décaissement «va permettre de préserver des acquis» et d’accroître «le taux de couverture vaccinale» en RD-Congo. En appui aux efforts des titans déployés par le gouvernement de la RD-Congo, le GAVI, a annoncé Kazadi, s’est engagé à donner une enveloppe supplémentaire d’USD 60 millions.

De sa part, le ministre Aimé Boji a fourni plus d’explications sur l’option prise par son collègue des Finances, arguant: «Nous sommes ici face à une urgence nationale, car il s’agit de préserver les vies». En sa qualité de responsable «de la mobilisation et de la gestion rationnelle des ressources de l’Etat», il a pris «l’engagement d’inscrire une ligne dédiée à l’achat des vaccins dans les prévisions budgétaires pour l’exercice 2022». Par conséquent, «il y aura désormais des crédits dédiés spécialement à l’achat des vaccins». Au regard de cet engagement, la RD-Congo va pouvoir «mieux trouver des ressources pour gérer la question de la pérénisation des stocks de vaccin». 

Ministre de la Santé, le Dr. Jean-Jacques Mbungani a fait savoir que le coût d’approvisionnement en vaccins s’élève à USD 78 millions pour l’année 2021. Il a estimé l’appui financier des partenaires à environ USD 61 millions. Il importait donc pour la République de s’acquitter, en toute urgence, de sa part de contribution pour s’approvisionner en vaccins. Laquelle contribution est évaluée à USD 17 millions. «Aujourd’hui, le ministre des Finances s’est engagé, au nom du Gouvernement, à payer cet argent. C’est une avancée considérable parce que d’ores et déjà, notre pays aura accès à ces vaccins», a dit, avec une note de satisfaction, le ministre de la Santé. Laurent OMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer