COVID-19Dossier à la UneJustice

Eteni Longondo: son Dircab aux arrêts!

Des sources judiciaires ont annoncé samedi 26 septembre l’arrestation du Directeur de cabinet, du Conseiller administratif et du conseiller financier du ministre de la Santé publique, Eteni Longondo, tous appréhendés et placés en garde à vue par le Parquet de Kinshasa/Gombe. Il leur est reproché la surfacturation dans l’achat des jeeps 4×4 ayant servi à la riposte contre la Covid-19 en République démocratique du Congo. Certaines sources affirment que ce forfait a été commis avec le concours de certains employés de la société d’automobiles CFAO-Motors.

La Justice a donc commencé à fouiner au ministère de la Santé près de deux mois après l’annonce de l’Inspection générale des finances fustigeant la mégestion des fonds Covid-19. Avec la collaboration de la Police judiciaire, l’Inspection générale des Finances a ouvert des audits tous azimuts alors que son chef, l’Inspecteur général chef de service Jules Alingete Key a, jeudi 13 août, fait part d’un rapport d’étape de ses premiers audits accablant entre autres les gestionnaires des fonds publics décaissés pour la lutte contre la pandémie mondiale de Covid-19.

Selon des sources concordantes, la principale personnalité concernée dans ce dossier se trouve être le ministre UDPS de la Santé publique, Docteur Eteni Longondo, indexé pour mégestion et dilapidation de ces fonds. «Le ministre de la Santé sera sommé de se justifier. Il pourra être jugé dans les prochains jours comme le laissent croire les indices contenus dans le rapport de l’IGF», avait confié à AfricaNews un cadre politique, affirmant que le Président de la République est décidé de taper fort. À commencer par son propre parti politique, pour ôter tout prétexte des règlements des comptes quand viendra le temps de punir les gestionnaires fichés coupables dans les écuries de ses partenaires du FCC. 

Mais après l’arrestation du Dircab du ministre, certains membres du Cabinet ont laissé entendre que Eteni avait promis que la Justice devrait s’occuper de quiconque aurait trempé dans la mégestion décriée par l’Inspection générale des finances. Dans certains milieux et à en croire certains médias, cette déclaration attribuée à Eteni Longondo est perçue comme une fuite en avant. D’autres, par contre, y voient un signal envoyé au ministre UDPS de la Santé publique. Eteni nie être mêlé à toute mégestion des fonds Covid-19.

Natine K.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer