ActualitésPolitique

Union sacrée : tout Kwango derrière Jonathan Bialosuka

«Pour faire jouer à notre province son rôle, accompagnons et soutenons le ministre Bialosuka Wata sous l’ère Tshisekedi de la même manière que nous avons porté Mbuta Mafuta Kizola après l’indépendance, l’honorable Christophe Mboso sous le Président Mobutu et le Professeur Théophile Mbemba sous Kabila père et fils», note la Société civile    

Les lignes bougent au sein des mouvements associatifs de la province du Kwango. Toutes les forces vives kwangolaises soutiennent leur leader émergeant, Jonathan Bialosuka Wata, ministre de la Pêche et Elevage du gouvernement Ilunkamba, qui vient de rejoindre l’Union sacrée pour la nation initiée par le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi. FENOVI, REJEKOK, DPJEK, MARS, FEVEDIC, Face à la face… structures les plus en vue au Kwango, l’ont exprimé ce samedi 9 janvier 2021 à travers une déclaration de presse tenue chez Véronique à Kinshasa/Kalamu.

Les mouvements associatifs du Kwango alertent leurs fils et fils sur leur avenir politique et sur la personne à soutenir pour faire jouer à leur province son rôle. Dans une déclaration faite samedi 9 à Kinshasa, les activistes de la Société civile kwangolaise font d’abord un constat amer de la situation avant d’évoquer la lueur d’espoir. «Après avoir passé en revue les enjeux des tractations actuelles, l’histoire politique de notre province et ses implications sur le quotidien de nos populations, il se dégage un constat amer», lit-on dans leur déclaration. Puis: «Pendant que les autres entités progressent, notre province reste statique et toujours à la traine de toute évolution suite au déficit managérial, aux luttes fratricides de positionnement, au manque d’une vision de leadership communautaire clairvoyant et fédérateur, aux divisions internes et autres tares négatives qui nous tirent toujours vers le bas».

En dépit de ce tableau sombre, la Société civile du Kwango dit constater heureusement «l’émergence d’un nouveau leadership incarné par le ministre Jonathan Bialosuka Wata que nous considérons sans fausse modestie comme une chance politique pour Kwango». Les mouvements associatifs le félicitent et l’encouragent vivement «d’avoir écouté la base en rejoignant la vision du Chef de l’Etat de l’Union sacrée pour la nation». En ce moment où l’espace politique RD-congolais subit des profondes mutations sous l’impulsion du Président Tshisekedi, la Société civile du Kwango s’est résolue de formuler quelques recommandations.

D’abord, elle évoque la nécessité de taire les égos politiciens et partisans et de soutenir le nouveau leadership fédérateur et communautaire au Kwango. Puis la nécessité de s’appuyer, au regard des enjeux et forces en présence, sur une étoile montante de la communauté du Kwango, en la personne de «Jonathan Bialosuka Wata qui émerge comme un trait d’union entre la nouvelle et l’ancienne génération politique du Kwango pour fédérer toutes les forces vives politiques et sociales autour de la défense des intérêts de la province et dont le poids politique et sociologique aussi bien à Kinshasa qu’au Kwango n’est pas à démontrer».

Puis encore, les plateformes de la Société civile du Kwango demandent au Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi qui «connait très bien la force politique et sociologique incarnée par Jonathan Bialosuka de valoriser son poids politique derrière lequel toutes les populations vont se retrouver».

Enfin: «Pour faire jouer à notre province son rôle, accompagnons et soutenons le ministre Bialosuka Wata sous l’ère Tshisekedi de la même manière que nous avons porté Mbuta Mafuta Kizola après l’indépendance, l’honorable Christophe Mboso sous le Président Mobutu et le Professeur Théophile Mbemba sous Kabila père et fils», note la Société civile du Kwango.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Fermer
Fermer