ActualitésNationSociété

Une messe organisée à Kinshasa en mémoire de Kasa-Vubu

Une messe a été organisée lundi à la Cathédrale Notre dame du Congo, à Kinshasa, en mémoire du premier Président de la RD-Congo, Joseph Kasa-Vubu, à l’occasion du 55ème anniversaire de sa mort. «Kasa-Vubu demeure le symbole de l’honnêteté et de l’éthique, aujourd’hui c’est la nation toute entière qui lui rend hommage», a indiqué l’abbé Camile Esika, officient du jour. «Joseph Kasa-Vubu a dirigé notre pays du 30 juin 1960 au 24 novembre 1965 dans un contexte de crise politique, de rébellion et tentatives des sécessions. Jusqu’aujourd’hui, la RD-Congo garde de lui une image positive», a-t-il enchainé.

Au cours de cette messe, la notabilité Ne Kongo a sollicité la signature d’une Ordonnance présidentielle consacrant une journée fériée en mémoire du premier Président de la RD-Congo. De son côté Carole Kiatazabu, petite fille de feu le Président Kasa-Vubu qui a parlé au nom de la famille, s’est exprimé en ces termes: «Joseph Kasa-Vubu a jeté en 1947 les premiers jalons qui définissaient le statut juridique de notre sol et sous-sol. Premier Chef de l’Etat de la RD-Congo, Joseph Kasa-Vubu fut démocratiquement élu Président de la République le 27 juin 1960, co-fondateur de l’unité africaine aux côtés de Kwame Nkruma, Félix Houphouet Boigny et Léopold Sedar Senghor».

Dépôt des fleurs au mémorial de Kasa-Vubu

Une cérémonie de dépôt des gerbes de fleurs au rond-point «Kimpwanza», dans la commune de Kasa-Vubu, au centre de Kinshasa, a été organisée lundi par les notables Ne-Kongo dans le cadre du 55ème anniversaire du décès de Joseph Kasa-Vubu. «Cette date marque non seulement la date du décès du premier Président de la RD-Congo, mais aussi celle du premier bourgmestre de la commune de Kasa-vubu -ex-Dendale-, du premier président de l’ABAKO… La même date coïncide également avec le 67ème anniversaire de la création de notre municipalité», a déclaré Phinnées Massombo, bourgmestre de la commune de Kasa-vubu.

«Si pour beaucoup, la date du 24 mars ne représente plus grand chose, ce qui est triste et malheureux pour un pays comme le nôtre, il y a lieu de reconnaitre que certains RD-Congolais, notamment ceux des générations 1920, 1930, 1940, 1950, 1960, 1970 et même 1980, ont encore en mémoire cette date», a-t-il ajouté. Cette cérémonie a connu la présence des autorités représentant plusieurs institutions du pays, à savoir: la Présidence de la République, la province du Kongo central, le gouvernement, le Parlement, les chefs spirituels, le questeur de l’Assemblée nationale, les chefs coutumiers du Kongo central et autres. Il y a eu également au rond-point Kimpwanza la projection d’un documentaire sur la vie de Kasa-Vubu.

Avec acp.cd

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page