Actualités

Tshisekedi-Kamerhe: rencontre en cours à la Cité de l’Union africaine

Le Président Félix Tshisekedi et son toujours allié du CACH et ancien Directeur de cabinet, Vital Kamerhe, sont en train de se rencontrer ce mardi soir à la Cité de l’Union africaine, après près de deux ans de séparation. Moments d’intenses émotions, à en croire des sources au Palais présidentiel. Les deux personnalités vont devoir parler sous les projecteurs cette fois-ci après une précédente rencontre hors des caméras.

Les retrouvailles ont lieu quelques heures après une journée chargée pour Kamerhe, partagé entre le deuil qui a frappé son épouse et la coordination des activités de commémoration de l’an 1 de la mort de son ancien compagnon politique, l’ancien ministre de la Justice Jeannot Mwenze Kongolo. Peu avant ces retrouvailles, la Présidence a pris des dispositions pour accueillir celui qui a été le principal collaborateur de Félix Tshisekedi jusqu’à son arrestation.

Kamerhe a été placé sous mandat d’arrêt provisoire, le 8 avril 2020, et emprisonné à Makala après avoir été entendu au Parquet général de Kinshasa/Matete dans le cadre de l’enquête sur les fonds alloués au programme des 100 jours, dans lequel il a été accusé d’avoir détourné 57 millions de dollars.

Condamné à 20 ans en première instance puis à 13 ans en appel avant d’être totalement acquitté, le 23 juin dernier, pour manque de preuves par la même Cour d’appel après réouverture du procès, Kamerhe, 63 ans, a donc effectué ce mardi son retour sur la scène politique à la faveur de cette visite chez le Président Tshisekedi, à un an de la présidentielle.

En décembre 2021, la Cour de Cassation avait accordé à Kamerhe une libération conditionnelle pour raisons de santé, lui permettant d’effectuer un déplacement en France. Elle avait aussi cassé la condamnation à treize ans de prison prise par la Cour d’appel, demandant à celle-ci, constituée d’autres juges, de rejuger l’affaire. En 2018, Kamerhe s’était désisté en faveur de Tshisekedi à la fin de la campagne présidentielle et, les deux avaient conclu un accord dont les termes pourraient être revus dans le cadre d’un nouveau deal. Reste à savoir quel rôle Kamerhe va devoir assumer dans ce nouveau cadre et d’ici la tenue de ce scrutin. Si d’aucuns le voient reprendre les commandes de la coalition CACH, d’autres analystes, évoquant les commentaires du Président sur l’avenir de cet “As” de la politique nationale, lui trouvent une place à la Primature.

AKM

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page