ActualitésDossier à la UneNation

Tshisekedi donne le go de l’opération Kinshasa Bopeto

L’opération Kinshasa bopeto déjà lancée depuis samedi 19 octobre 2019. Le président de la République Félix Tshisekedi qui a donné le go de ce chantier s’est montré préoccupé par l’insalubrité dans la ville-miroir de la RD-Congo. Soucieux de voir Kinshasa de nouveau briller, le Chef de l’Etat a appelé les jeunes, espoirs de demain, à s’impliquer dans cette grande opération de salubrité de la ville de Kinshasa dénommée «Kinshasa Bopeto». Natif de Kinshasa, Félix Tshisekedi veut voir la capitale briller comme après les années de l’indépendance.  «La ville a perdu sa notoriété. Beaucoup de maladies nous tuent suite à l’insalubrité. Nous devons travailler pour que Kinshasa soit une destination où il fait beau vivre», a mobilisé Félix Tshisekedi. Avec l’opération Kinshasa Bopeto, le Chef de l’État mise sur l’implication de toute la population kinoise. C’est dans ce cadre qu’il a insisté sur le changement de mentalités. «Ne jetez plus d’immondices partout. Il y aura des endroits où vous devez jeter les déchets en attendant les camoins-poubelles pour la décharge», a-t-il souligné, souhaitant voir tout le monde mettre rapidement la main dans la pâte.

Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a procédé, samedi 19 octobre sur la place Bakayau dans la commune de Bandalungwa, au lancement officiel de l’opération Kinshasa bopeto. C’était en présence des Kinoises et Kinois ainsi que d’autres personnalités, dont  le Gouverneur de la ville de Kinshasa, initiateur de ce grand programme ambitieux qui vise à redorer l’image de «Kin la Belle» à la capitale de la RD-Congo. Dans son mot de bienvenue, le Gouverneur de la ville Gentiny Ngobila Mbaka a d’abord remercié le Chef de l’État pour son soutien à ce programme et pour avoir accepté de lancer personnellement cette opération d’assainissement de la capitale RD-Congolaise. Ensuite, il a expliqué à la masse venue l’écouter le concept Kinshasa bopeto qui, selon lui, n’est rien d’autres qu’une philosophie de changement des mentalités devant conduire les Kinoises et Kinois aux travaux d’intérêt public. Gentiny Ngobila  a  démontré la nécessité pour les autorités politiques d’investir dans les infrastructures et l’assainissement, au regard des statistiques démographiques dans la ville de Kinshasa qui escaladent rapidement. Il a appelé à la re-urbanisation de la ville de Kinshasa. Quant à l’opération Kinshasa bopeto, le patron de la ville a  assuré que 300 camions sont mobilisés pour recueillir les immondices dans l’ensemble de la ville. Comme d’habitude depuis un bon moment, le numéro 1 de la ville de Kinshasa a invité les bourgmestres et chefs des quartiers à prendre des dispositions pour que les déchets soient évacués juste après nettoyage. Il a aussi appelé les habitants de Kinshasa à participer chaque dernier samedi du mois aux travaux d’assainissement dans leurs milieux. A l’en croire, il y aura une récompense pour le quartier qui va se démarquer chaque mois en termes de propreté. Par ailleurs, le gouverneur de Kinshasa, Gentiny Ngobila, a indiqué qu’avec le recyclage des déchets, il sera possible de produire de l’énergie, des braises et des pavés. Il a appelé les Kinois à opérer une chirurgie mentale.

Prenant la parole, Félix Tshisekedi s’est montré préoccupé par l’insalubrité dans la ville-miroir de la Rd-Congo. Soucieux de voir Kinshasa de nouveau briller, le Chef de l’Etat a appelé les jeunes, espoirs de demain, à s’impliquer dans cette grande opération de salubrité de la ville de Kinshasa dénommée “Kinshasa Bopeto“. Natif de Kinshasa, Félix Tshisekedi veut voir la capitale briller comme après les années de l’indépendance. «La ville a perdu sa notoriété. Beaucoup de maladies nous tuent suite à l’insalubrité. Nous devons travailler pour que Kinshasa soit une destination où il fait beau vivre», a mobilisé Félix Tshisekedi. Avec l’opération Kinshasa Bopeto, le Chef de l’État mise sur l’implication de toute la population kinoise. C’est dans ce cadre qu’il a insisté sur le changement de mentalités. «Ne jetez plus d’immondices partout. Il y aura des endroits où vous devez jeter les déchets en attendant les camions-poubelles pour la décharge», a-t-il souligné, souhaitant voir tout le monde mettre rapidement la main dans la pâte.

Comme le Gouverneur de la ville, le Président de la République a, à cette occasion, demandé aux bourgmestres de mobiliser les jeunes, de créer des brigades de salubrité dans chaque quartier. Félix Tshisekedi a instruit les autorités municipales d’équiper et motiver les jeunes qui seront engagés dans cette opération. Pour y parvenir, le Président de la République a recommandé que les recettes provenant de différentes taxes des marchés situés dans des communes soient mises à contribution. Le chef de l’Etat croit qu’avec un peu de volonté, l’ambition de faire de Kinshasa, la ville lumière est possible. Concernant la rareté des espaces verts dans la capitale, il décrié l’abattage des arbres partout dans la ville. «Pourtant, ces arbres nous servaient à avoir un bel air», a-t-il fait savoir, tout en promettant, avec l’aide de la province, de rétablir les espaces verts dans la capitale comme à l’époque. En signe de lancement officiel de l’opération Kinshasa bopeto, Félix Tshisekedi et Gentiny Ngobila ont évacué quelques déchets sur Bakayau. Il faut noter que ce vaste programme d’assainissement est initié pour une durée de cinq ans et prendra 20% du budget annuel de la ville de Kinshasa. Ce qui est un engagement des autorités provinciales pour rendre la capitale plus salubre.

Tino MABADA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer