ActualitésDossier à la UneNationSondage

Sondage – Gouverneurs : Muyej, Kyabula et Ngobila au to

Au Lualaba, les réalisations dans le secteur des infrastructures, la diversification de l’économie de la province marquée par une attention soutenue au secteur du tourisme et à celui de l’agriculture rencontrent l’assentiment de la population. Dans le Haut￾Katanga la restauration de la sécurité est de mise pendant qu’à Kinshasa, l’opération «Kin bopeto» bat de l’aile. Il y a de quoi saluer les efforts des chefs des exécutifs provinciaux de ces trois provinces cotés par l’Institut Les Points.
Richard Muyej Mangez
Mans, gouverneur de la
province du Lualaba a
littéralement dompté ses
collègues au cours de l’année

  1. Selon le sondage,
    il les a surclassés pour se
    positionner à la première
    place avec 76% d’opinions
    favorables. Ceux qui lui
    sont favorables soutiennent
    qu’il est un bon gestionnaire.
    Ils évoquent entre autres le
    plaidoyer qu’il ne cesse de
    mener au niveau national
    pour le développement
    des communautés locales,
    l’autonomisation des
    provinces qu’il prône en vue
    de permettre une éclosion
    de développement de la
    République, son implication
    pour réduire le creux, le
    paradoxe entre l’immensité
    des richesses et la pauvreté
    et sa quête de la mise en
    place d’une décentralisation
    basée sur un contenu modéré,
    qui invite à l’humilité et à
    l’ouverture. Du point de vue
    de répondants, à travers cette
    vision, Richard Muyej cherche
    à obtenir un nouvel esprit des
    rapports entre principaux
    animateurs, à savoir le
    gouvernement central, les
    provinces et les entités
    territoriales décentralisées.
    Ses admirateurs saluent aussi
    ses vastes réalisations dans
    le secteur des infrastructures,
    la diversification de
    l’économie de sa province
    marquée notamment par
    une attention soutenue au
    secteur du tourisme et à
    celui de l’agriculture pour
    un développement efficace
    à partir de la base sans
    oublier la sécurisation de ses
    administrés et son impartialité
    politique exemplaire.
    Issu également du Katanga
    découpé, Jacques Kyabula
    Katwe, gouverneur du Haut￾Katanga a bien marqué 61%
    des RD-congolais au cours de
    l’année 2019. Malgré le fait
    qu’il a hérité d’une province
    en proie à l’insécurité marquée
    par des meurtres dans la ville
    de Lubumbashi perpétrés
    par des bandits armés, il
    a imprimé rapidement ses
    marques pour réinstaurer la
    sécurité sur toute l’étendue
    de la province. Ceux qui
    sont séduits par sa gestion
    soutiennent qu’il fournit
    des efforts pour réaliser les
    grands engagements contenus
    dans son programme d’action
    sous-tendu par un budget
    chiffré à cinq cent milliards
    trois cent vingt millions de
    francs congolais. Ils affirment
    que Jacques Kyabula est sur la
    bonne marche pour ce qui de la
    diversification de l’économie,
    la croissance et la promotion
    de l’emploi; l’amélioration de
    l’accès aux services sociaux
    de base et le renforcement
    du capital humain sans
    oublier la protection de
    l’environnement. Les
    provinces du Lualaba et du
    Haut-Katanga sont riches en
    minerais dont le cuivre et le
    cobalt. Pour sa part, Gentiny
    Ngobila Mbaka, gouverneur
    de la ville de Kinshasa connaît
    une chute de cote de son
    opinion par rapport au mois
    passé. Il passe de la deuxième
    à la troisième place et marque
    positivement 57% contre
    64% en novembre 2019, soit
    une chute de 7% dans un
    mois. Selon certains Kinois,
    l’opération «Kin bopeto»
    bat de l’aile. A son actif, ils
    notent entre autres des efforts
    conjugués de commun accord
    avec les bourgmestres et les
    chefs de quartiers en faveur
    de la lutte contre les nuisances
    sonores, la sensibilisation
    de la population au civisme
    fiscal et la lutte contre le
    banditisme urbain.
    Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer