Affaires foncières: Sakombi Molendo met le curseur sur la performance

0

Le patron des terres RD-congolaises a fait signer aux conservateurs des titres immobiliers et chefs de division, un acte d’engagement qui constitue le fil conducteur de leur conduite et leur invite à observer scrupuleusement certaines dispositions dont le respect des assignations

Ministre des Affaires foncières, Aimé Sakombi Molendone cache plus sa farouche détermination d’imposer son portefeuille «dans le peloton de tête des bons élèves de l’Etat en matière de mobilisation des recettes». Un pari qu’il entend réaliser avec le concours de ses différents collaborateurs des Affaires foncières dont les conservateurs des titres immobiliers et chefs de division. Ces derniers ont signé un acte d’engagement, constituant un fil conducteur de leur conduite, le samedi 1er février 2020 à la faveur de la cérémonie d’échanges de vœux entre le ministère et l’administration des Affaires foncières tenue au restaurant 19 dans la commune de la Gombe.

Cet acte d’engagement, qui est une sorte de contrat de performance, impose à leurs signataires d’observer scrupuleusement certaines dispositions. Notamment, la non superposition des titres, la non minorisation des taxations, le non établissement des titres dans des zones non aedificandi, l’affichage dans les circonscriptions des tarifs de tous les actes, le respect des décisions de justice coulées en force de la chose jugée, le respect strict et l’application sans faille des arrêtés ministériels et interministériels, le respect des assignations de recettes, le respect du décret-Loi n°017/2002 du 03 octobre 2002 relatif au Code de bonne conduite de l’agent public de l’Etat ainsi que la bonne collaboration avec la hiérarchie, les collègues et autres collaborateurs.

Le ministre Aimé Sakombi Molendo a invité les conservateurs et chefs de division à faire le choix de l’honnêteté et de l’excellence, étant donné que chaque trimestre leurs performances seront évaluées par rapport aux assignations définies. «Bafouer la moindre disposition de cet Acte auquel vous adhérez en toute liberté vous exposera à des sanctions sévères», a prévenu le ministre des Affaires foncières.

A l’en croire, la signature de ce contrat de performance fait suite à sa «volonté inébranlable» de placer son mandat sous le signe du renouveau, qu’il conçoit comme «une catharsis qui impose aux cadres et agents de mon ministère l’obligation de se  remettre en question et de se surpasser pour être en phase avec les nouveaux enjeux». Cette volonté «repose sur l’engagement citoyen, la vertu de l’excellence, l’humanisme et la performance».

Le record de Molendo: dépassement des recettes de 147% en trois mois

Aimé Sakombi Molendo se dit conscient des exigences de sa vision pour faire des Affaires foncières un secteur pourvoyeur. «Cette ambition nécessite pour sa réalisation, des mesures d’encadrement judicieuses capables de ramener à la raison les brebis égarées, punir avec énergie les récalcitrants et gratifier les plus performants. C’est ce que j’appelle le principe de la sanction positive», a-t-il avancé, avant de dresser une liste des actions accomplies sous son impulsion pour la matérialisation de sa vision sur les Affaires foncières. Il a cité le fait d’avoir mis fin à la notion des biens sans maîtres à l’origine de tant d’abus, notamment le détournement du patrimoine immobilier de l’Etat à Kinshasa comme en provinces et la spoliation des biens de certains compatriotes et des expatriés. Il a aussi épinglé la mise en place d’un mécanisme de contrôle régulier dans toutes les circonscriptions foncières de la RD-Congo ainsi queles descentes sur le terrain -dans le Haut-Katanga, Lualaba, Nord et Sud Kivu- pour galvaniser les troupes. «Ces visites ont permis l’harmonisation de la collaboration et des relations entre les gouvernements provinciaux, l’administration foncière et le ministère», a expliqué Aimé Sakombi. Puis: «La combinaison de tous ces efforts explique les résultats satisfaisants enregistrés au dernier trimestre de l’année 2019».Et de se féliciter: «Ce n’est pas une coutume aux affaires foncières d’atteindre la barre des assignations. En un temps record, nous avons réussi ce pari et même, cerise sur le gâteau, réalisé un dépassement des recettes de 147%». Quoi de plus normal pour le ministre Sakombi Molendo de s’estimer «fier de cet élan extraordinaire manifesté par toute la famille des Affaires foncières pour relever la gageure d’atteindre et même de dépasser les assignations fixées par le gouvernement, impulser une dynamique nouvelle pour faire de notre ministère une référence de bonne gestion, un cadre de performance et d’excellence et un champ d’humanisme».

Des réalisations éloquentes en perspectives

Loin de vouloir dormir sur ses lauriers, le patron des terres RD-congolaises est toujours aussi motivé et disposé à porter son fardeau et à réaliser encore plus des prouesses bénéfiques à la nation. Dans cette perspective, Aimé Sakombi Molendo a entrepris d’améliorer les conditions de travail et de redorer l’image des Affaires foncières par la réhabilitation du siège du ministère et l’introduction de la prime spécifique pour les agents. «Nous prévoyons, dans un avenir proche, la réhabilitation et la modernisation de toutes les écoles du Cadastre et des Titres immobiliers partout à travers le pays, la bancarisation complète des opérations immobilières, la construction d’un grand centre hospitalier pour permettre au personnel des Affaires foncières et à leurs familles, de bénéficier des soins de qualité, la dotation des services de cadastre de matériels de mesurage et de bornage de dernière génération  comme les drones et les stations totales de topographie pour permettre de dresser une nouvelle cartographie foncière plus en phase avec la réalité, mettre à disposition du public des titres numérisés et résorber sensiblement les multiples conflits fonciers qui engorgent les cours et tribunaux à travers tout le pays», a-t-il révélé, avant d’annoncer la création par des jeunes développeurs RD-congolais «d’une solution informatique innovante qui mettra à la disposition de l’administration foncière un logiciel révolutionnaire de gestion et de suivi des parcours professionnels, pour replacer la méritocratie et le professionnalisme au centre de toute décision de promotion ou de sanction des cadres et agents».

Les défis de Molendo pour 2020

Le ministre Sakombi Molendo est surtout dopé par la vision du Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, déterminé de faire du secteur foncier un des piliers de la politique de renforcement du climat des affaires, de doter le pays d’un document de politique foncière et d’une nouvelle Loi foncière, de préconiser une réforme axée sur la numérisation et la modernisation du cadastre. A la suite de cet intérêt du Président de la République pour les Affaires foncières, le patron du secteur, en cette année 2020, a placé le curseur sur la maximisation des recettes, la vulgarisation de la Loi foncière et la proposition d’un texte de loi pour la délimitation des terres des communautés locales, l’institution des contrôles pour juguler le coulage des recettes et booster les performances des cadres et agents à travers tout le pays, l’humanisation des Affaires foncières pour consolider la paix sociale et réduire radicalement les différends fonciers. Lors de cette cérémonie, qui a coïncidé avec le 3ème anniversaire de décès d’Etienne Tshisekedi wa Mulumba, un vibrant hommage a été rendu à ce «grand leader, reconnu et respecté pour son nationalisme, son honnêteté, sa rigueur et son attachement à ses idéaux symbolisés par sa longue lutte pour l’instauration de la démocratie» en RD-Congo. Puis, le ministre Sakombi Molendoa reçu des cadeaux de la part du secrétariat général des Affaires foncières et de son cabinet en guise d’échange des vœux.

Laurent OMBA