ActualitésNationSécurité

RDC: Sama évalue les opérations militaires dans les provinces sous état de siège

Le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, a présidé, jeudi 9 septembre 2021 à la Primature, une réunion de sécurité axée principalement sur l’évaluation des opérations militaires dans le cadre de l’état de siège décrété dans les deux provinces de l’Est de la RD-Congo, précisément en Ituri et au Nord-Kivu. Plusieurs ministres sectoriels ainsi que le haut commandement militaire et policier y ont pris une part active. Notamment le vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur et Sécurité, Daniel Aselo; le  ministre d’État au Budget, Aimé Boji; les ministres des Finances, Nicolas Kazadi, de la Défense nationale, Gilbert Kabanda, de la Communication et Médias, Patrick Muyaya; les vice-ministres de la Justice, Mirindi Amango et des Mines, Godard Motemona; le chef d’État-major général des Forces armées de la République démocratique du Congo -FARDC-, le Général d’armées Célestin Mbala Munsense; le Commissaire général de la Police nationale congolaise, Dieudonné Amuri, les gouverneurs militaires du Nord-Kivu, Constant Ndima Kongba et de l’Ituri, Johnny Luboya Nkashama.

Le ministre de la Communication et Médias, Patrick Muyaya, faisant le compte-rendu de cette réunion de sécurité à la presse, a déclaré qu’il s’est agi de faire une évolution des opérations de l’état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, les différents besoins liés à sa réussite et d’autres différents points.

«Vous savez qu’au mois de juin dernier, le Président de la République s’est installé dans le Nord-Kivu pour suivre de près l’état de siège que nous avons décrété. C’est la première décision majeure de notre gouvernement. Il y a deux semaines, le Premier ministre a également séjourné là-bas pour une mission d’inspection, en vue de voir comment cela se passait», a rappelé le ministre Patrick Muyaya, précisant qu’il était «question par rapport aux revendications que nous avons entendues et aux différents besoins liés justement à la réussite des opérations dans le cadre de l’état de siège, de faire le point, de faire l’évaluation. C’est ainsi qu’à cette réunion, on a associé les gouverneurs pour donner les éléments frais de terrain qui permettent au gouvernement de mieux circonscrire la nature des besoins pour les militaires qui sont spécialement déployés au front et de voir comment continuer les opérations».

Patrick Muyaya a été clair sur cet état de siège. «Vous savez que nous sommes guidés par un triptyque: les opérations militaires, la sensibilisation et la démobilisation», a-t-il conclu. Depuis son proclamation en juin dernier pour une durée de 15 jours renouvelable à chaque fois que le besoin se fait sentir, l’état de siège dans les provinces de l’Ituri a été prorogé sept fois. Le gouvernement vient d’adopter également un projet de sa prolongation pour la 8ème en Conseil des ministres du vendredi 9 septembre dernier et qui sera soumis à l’approbation de deux chambres du Parlement RD-congolais. 

Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer
Fermer