ActualitésDossier à la UneJusticeNation

RDC – Office des routes: le DG Mutima aux arrêts

Le Parquet général de Kinshasa/Matete a placé sous mandat d’arrêt provisoire ce mandataire public pour détournement de fonds publics

Les enquêtes judiciaires ouvertes par la justice RD-congolaise dans le cadre du programme de 100 jours du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo ont pris une vitesse de croisière avec des arrestations en cascades de personnes ayant bénéficié de marchés de gré à gré pour exécuter les différents chantiers notamment la construction des logements sociaux à travers 5 provinces du pays et des sauts-de-mouton à Kinshasa. Jeudi 27 février, le Parquet général de Kinshasa/Matete a mis aux arrêts Herman Mutima Sakrini, Directeur général de l’Office des routes -OR-, après son audition. «Le Directeur général de l’Office des routes est placé sous mandat de dépôt. Il est placé en détention provisoire pour détournement présumé des fonds mis à sa disposition», a confié une source judiciaire à «AfricaNews».  Cette arrestation vient ainsi allonger la liste de personnes déjà interpellées et placées en détention provisoire au Centre pénitentiaire de rééducation de Kinshasa -CPRK- pour détournement présumé des fonds mis à leur disposition afin d’exécuter le programme de 100 jours du Chef de l’Etat. La semaine passée, David Blattner, Directeur général de SAFRICAS, a été également arrêté. Il est détenu à l’ex-Prison centrale de Makala. A en croire le vice-Premier ministre de la Justice, Célestin Tunda Ya Kasende, cité par «Top Congo Fm», «David Blattner est passé en chambre du Conseil pour évaluer la régularité de sa détention. Les magistrats sont en train de suivre son dossier». Son interpellation concerne le retard accumulé dans la construction des sauts-de-mouton à Kinshasa et l’Exécutif national veut voir clair dans ce dossier. Concernant la construction de logements sociaux dans les 5 provinces à travers le pays, à savoir: 1500 maisons prêt-fabriquées, le président de la Communauté libanaise en RD-Congo et président de la société Sambo Congo, Jammal Samih, a été également arrêté. Le Parquet général de Kinshasa/Matete lui reproche le détournement présumé de USD 55 millions destinés à la construction de ces logements. A la suite de réclamations de la population, le Conseil des ministres présidé personnellement par le Chef de l’Etat avait levé l’option d’ouvrir une instruction judiciaire sur la réalisation du programme de 100 jours du Président de la République. Le vice-Premier ministre en charge de la Justice, Célestin Tunda Ya Kasende, a saisi le Parquet général quant à ce. Les enquêtes en cours révèlent des indices de détournement présumé des fonds. Les personnes arrêtées dans le cadre de ces enquêtes bénéficient jusqu’ici de présomption d’innocence jusqu’à ce que la justice établisse leur culpabilité ou leur innocence. Car les dossiers sont instruits à charge ou à décharge.  Selon les analystes, la réalisation du programme de 100 jours du Chef de l’Etat pourrait emporter plusieurs personnes dans le détournement présumé de fonds y alloués. Octave MUKENDI    

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer