ActualitésNationSociété

RDC : Munembwe annonce le 2ème recensement général de la population

Le monde entier célèbre le 11 juillet de chaque année la Journée internationale de la population. A cette occasion, le vice-Premier ministre et ministre du Plan, Elysée Munembwe, a rappelé la nécessité et l’urgence pour la RD-Congo de réaliser son deuxième recensement général. «Le gouvernement de la République renouvelle son engagement pris par le Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi de réaliser son deuxième recensement général de la population et de l’habitat», a déclaré samedi le vice-Premier ministre en charge du Plan à l’occasion de la célébration de cette Journée mondiale de la population placée sous le thème: «Faire des arrêts sur la Covid-19, comment préserver la santé et les droits des femmes et des filles durant cette période de la pandémie». Le moment était indiqué pour Elysée Munembwe de lancer un message de mobilisation à tous les partenaires de la République. «Nous faisons appel à tous les partenaires techniques et financiers pour appuyer ce projet structurant parce qu’il s’agit d’une question vitale de développement, de sécurité et de gouvernance», a-t-elle souligné.

Le vice-Premier ministre et ministre du Plan a bien saisi cette opportunité pour sensibiliser tous les partenaires de la RD-Congo et plus particulièrement le Fonds des Nations unies pour la population -UNFPA- la gratitude du gouvernement pour leur appui constant dans la prise en compte des besoins des femmes et des adolescentes. Dans sa logique mobilisatrice, Elysée Munembwe a également lancé un appel pressant à tous les acteurs de développement pour investir dans la lutte contre la mortalité maternelle, la promotion de la planification familiale, la prévention et la lutte contre les violences basées sur le genre ainsi que l’amélioration du système statistique national en RD-Congo. «Pour atteindre les Objectifs du développement durable, il est indispensable de renforcer notre engagement en faveur de la protection et du respect des droits et de choix pour tous, dans les limites de notre législation et de réaliser ensemble le Programme d’action de la Conférence internationale sur la population et le développement. Je sais que nous pouvons y arriver», a-t-elle rassuré. Le même appel, elle l’a encore lancé à toute la communauté nationale parce qu’elle est d’avis que les politiques nationales ont une meilleure chance de réussir à long terme si elles prennent en considération la dynamique de la population, les relations entre les sexes et les générations, les biens des femmes et l’accès au service de santé et aux possibilités offertes. A l’entendre, il est important pour le gouvernement de poursuivre les efforts pour la capture effective du dividende démographique, l’élaboration des profits provinciaux du même dividende démographique en vue de mieux orienter les provinces dans les choix stratégiques de développement à la base. L’occasion était donnée à Elysée Munembwe d’insister sur la nécessité d’asseoir une politique nationale de la population que le pays n’a jamais eue depuis son accession à l’indépendance. «Il ne peut y avoir développement durable en RD-Congo sans la prise en compte des dynamiques populationnelles pour la pérennisation des politiques structurantes comme la gratuité de l’enseignement de base, la couverture sanitaire universelle, l’élimination de la faim…», a conclu le vice-Premier ministre en charge du Plan.

Dorian KISIMBA

Articles similaires

Fermer
Fermer