Actualités

RDC : Les états généraux des mines ouverts à Kinshasa

Dans la salle rouge de l’Hôtel du gouvernement, Antoinette N’Samba, ministre des Mines, a procédé au lancement des travaux des états généraux des mines. A ces assises, des experts de ce secteur vital pour l’économie RD-congolaise prennent part aux côtés des partenaires techniques et financiers. A l’occasion, la ministre des Mines, Antoinette N’Samba, a dévoilé son pari de «corriger ensemble les erreurs morales, techniques, financières et opérationnelles, et, in fine, de construire un écosystème minier responsable aujourd’hui et pour le futur».

C’est parti pour trois jours d’intenses réflexions sur le secteur des mines qui passe pour le plus vital, à l’heure actuelle, de l’économie RD-congolaise. Trois jours, c’est la durée des états généraux des mines dont le lancement est intervenu jeudi 8 juillet 2021 dans la salle rouge de l’Hôtel du gouvernement. Et c’est la patronne du secteur, la ministre Antoinette N’Samba, qui a donné le go de ces travaux sur lesquels les rideaux vont tomber le samedi 10 juillet 2021.

A ces assises, des experts de ce secteur vital pour l’économie RD-congolaise prennent part aux côtés des partenaires techniques et financiers du pays. Les différentes parties prenantes aux états généraux des mines vont se pencher sur diverses problématiques qui constituent un réel obstacle pour le plein essor des mines RD-congolaises.

A la faveur des ateliers inscrits dans le programme de ces états généraux, les problématiques relatives à la lutte contre la fraude minière, à la transparence et à la redevabilité dans le secteur minier, à la chaîne de valeur locale et à la promotion de la classe moyenne, à l’exploitation minière artisanale, à la responsabilité environnementale et sociétale, etc. seront passées au peigne fin. Ce, dans l’optique de déboucher sur des recommandations les plus pertinentes à mettre en œuvre pour la redynamisation du secteur des mines. Ces recommandations vont surtout permettre à la ministre Antoinette N’Samba de tracer une feuille de route adaptée à la réalité du terrain en vue de mieux orienter l’action gouvernementale dans le secteur des mines conformément à la vision du Président de la République Félix-Antoinette Tshisekedi pilotée par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde.

A la cérémonie de lancement des états généraux des mines, la ministre de tutelle, Antoinette N’Samba, a interpellé l’administration minière non sans l’inviter à être à la hauteur des enjeux et des partenaires du pays dans ce secteur combien stratégique. «Il n’est pas normal que les privés réussissent là où l’administration et les entreprises publiques minières échouent de manière cyclique. Voilà pourquoi, nous devons avoir le courage de poser des bases saines, pour un avenir immédiat, responsable et honorable pour tous», a-t-elle souligné, tout en déclinant sa ferme détermination à implémenter l’émergence d’un secteur minier planifié et crédible. D’où cette interpellation à l’endroit des agents de l’administration minière: «arrêter de perpétrer les fautes identiques et reconnues comme telles».

Le pari de la ministre N’Samba étant de «corriger ensemble les erreurs morales, techniques, financières et opérationnelles, et, in fine, de construire un écosystème minier responsable aujourd’hui et pour le futur».

Laurent OMBA

Articles similaires

Fermer
Fermer