ActualitésNationPolitiqueSécurité

RDC : LCM salue le bilan reluisant de l’état de siège

«La tournée du Président de la République à Goma, Beni et en Ituri nous réconforte. Sa présence aux côtés de nos compatriotes de l’Est témoigne de sa détermination d’en finir avec les groupes armés locaux et étrangers en vue de déclencher le développement de notre pays», a confié Me John Mbaya Ntita, coordonnateur national de LCM

Les yeux de tous les RD-Congolais sont rivés sur l’Est du pays où séjourne le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, depuis le samedi 12 juin dernier. Le souci de tous est de voir la paix et la sécurité rétablies dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, en proie à l’insécurité entretenue par les groupes armés locaux et étrangers dont les ADF, entités placées sous l’état de siège aujourd’hui.

Dans cette optique, Me John Mbaya Ntita, coordonnateur national du «Le changement en marche -LCM-», allié privilégié de l’UDPS/Tshisekedi, se réjouit du bilan à mi-parcours de l’état de siège donné par les autorités du pays 30 jours après les opérations militaires liées à cet état. «Nous ne pouvons que nous réjouir de la neutralisation des groupes armés locaux et étrangers opérant dans le Nord-Kivu et l’Ituri. L’état de siège décrété par le Chef de l’Etat a montré ses performances. C’est la solution qu’il fallait pour mettre définitivement fin au massacre de nos compatriotes de l’Est», a réagi le président du Mouvement de réveil de la jeunesse congolaise -MRJC-, Me John Mbaya, réagissant à la tournée du Chef de l’Etat dans l’Est du pays.

Puis: «la tournée du Président de la République à Goma, Beni et en Ituri nous réconforte. Sa présence aux côtés de nos compatriotes de l’Est témoigne de sa détermination d’en finir avec les groupes armés locaux et étrangers en vue de déclencher le développement de notre pays». Selon John Mbaya, les efforts déployés par le Chef de l’Etat ainsi que les opérations déclenchées par les FARDC dans les provinces placées sous l’état de siège doivent être soutenus par tous les RD-Congolais.

Au vu des résultats à mi-parcours, John Mbaya est favorable à la prorogation de l’état de siège jusqu’au rétablissement total de la paix dans l’Est du pays comme l’a évoqué le Président Tshisekedi dès son arrivée à Goma, le week-end dernier.

Bilan prometteur

«Après avoir piloté à distance la gestion de la catastrophe naturelle du 22 mai dernier, je suis venu réconforter la population de Goma, l’écouter et lui dire que l’Etat ne l’oublie pas», avait annoncé le Chef de l’Etat dès son arrivée à Goma, martelant à cet effet: «je me rendrai aussi à Beni et en Ituri en vue d’évaluer l’avancée de l’état de siège». Sans aller par le dos de la cuillère, le Président de la République, en sa qualité de Commandant suprême des forces armées, s’est félicité des résultats à mi-parcours. «La capacité de nuisance des forces négatives a été sensiblement réduite et nous sommes déterminés à les poursuivre jusqu’à leur dernier retranchement». Des exploits réalisés 30 jours après l’état de siège, axés sur l’intensification des opérations en Ituri contre les terroristes ADF, les groupes armés CODECO, FPIC et leurs alliés, donnent de l’espoir aux RD-Congolais. Patrick Muyaya, ministre de la Communication et médias et porte-parole du gouvernement, n’avait manqué d’informer les RD-Congolais que 39 terroristes et miliciens ont été neutralisés et plusieurs armes récupérées, évoquant la reprise des activités économiques et la réouverture des écoles, marchés et commerces. «Je me souviens, le gouvernement a dit qu’au Nord-Kivu, 35 rebelles ont été neutralisés dont 14 étrangers et 70 collaborateurs des miliciens appréhendés et qu’à ce jour, tous les sanctuaires des ADF sont passés sous contrôle des FARDC et consolidés lors de l’état de siège», a rappelé John Mbaya. Ce qui constitue, pour lui, un motif de fierté pour les FARDC. Au vu de ce bilan, John Mbaya souhaite que des moyens soient davantage accordés aux gouverneurs militaires afin de permettre aux troupes d’en découdre avec ces groupes armés. Il salue la générosité du Chef de l’Etat qui a non seulement visité les victimes de l’éruption volcanique le lundi 14 juin dernier à Goma, mais a procédé à l’inauguration de la clinique mobile et a annoncé la construction des maisons en faveur des victimes. Puisqu’on ne peut pas parler développement sans paix et sécurité et que cela passe par l’éducation de base, John Mbaya propose que l’Inspection générale de finances -IFG- puisse poursuivre ses enquêtes dans le cadre de la gratuité de l’enseignement en décelant toutes les écoles fictives.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer