Actualités

RDC : La vie reprend à Bukavu 48 heures après l’attaque des rebelles sur fond de la flambée des prix

Après l’aventure des assaillants stoppés net dans la ville lacustre de Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu, la vie a pris son cours normal. L’administration publique, les marchés, les écoles, le transport en commun, etc. fonctionnent normalement. Cependant, l’on a absorbé la flambée vertigineuse des prix des produits de première nécessité sur le marché. Une situation créée par les attaques rebelles perpétrées dans la nuit du mardi 2 au mercredi 3 novembre.

Pour l’instant la situation est sous contrôle des forces loyalistes. Préoccupé par ces attaques, le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, a présidé, mercredi 03 novembre 2021 à Kinshasa, une importante réunion du Conseil de sécurité consacrée à la situation qui a prévalu depuis les petites heures du matin à Bukavu. Il a regroupé autour de lui le vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur et Sécurité, le ministre de la Défense nationale, ainsi que les différents officiers supérieurs des Forces armées de la République démocratique du Congo -FARDC- et de la Police nationale congolaise -PNC- ainsi que les responsables des services des renseignements.

A l’issue cette réunion, le VPM en charge de l’Intérieur et Sécurité, Daniel Aselo, s’est confié à la presse, indiquant que «la situation sécuritaire est sous contrôle des FARDC et de la PNC».  Selon lui, le Premier ministre a bien voulu réunir tous les services de sécurité afin d’examiner cette question et prendre des mesures qui s’imposent pour continuer à assurer la paix et la quiétude dans la ville de Bukavu et sur l’ensemble de la province du Sud-Kivu.

«L’opinion a été informée que depuis ce matin -mercredi 3 novembre-, dans la ville de Bukavu, il y avait des agitations, parce que la ville a été attaquée par quelques assaillants. Monsieur le Premier ministre a bien voulu que nous, les deux ministres devant vous et l’ensemble de nos services, nous puissions nous retrouver pour examiner la question par rapport aux éléments que nous aurions tous obtenu de nos différents services œuvrant dans la province du Sud-Kivu et plus particulièrement dans la ville de Bukavu. C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés. Nous venons de faire l’analyse de la question. Tout ce que l’opinion peut retenir c’est que la situation s’est calmée. Elle est sous contrôle de nos forces armées et de la Police nationale congolaise et nous invitons nos services à veiller davantage sur cette question de manière à maintenir la paix et l’ordre dans la ville de Bukavu et dans le reste de la province», a déclaré le VPM Daniel Aselo. Puis: «Si vous nous voyez ici au niveau de la capitale, siège des institutions, c’est effectivement pour réfléchir sur la situation et donner des instructions à nos services qui sont sur place-là qui n’ont pas d’ailleurs dormi. Ils sont en train de travailler. C’est pourquoi je vous ai dit tout à l’heure que la situation est sous contrôle», a rassuré le VPM Aselo.

Bilan des attaques

Le bilan provisoire de l’attaque de la ville de Bukavu par des assaillants, selon le gouverneur du Sud-Kivu, «fait état de 6 assaillants tués, 4 blessés et 36 capturés qui ont été présentés à la presse. Côté forces loyalistes, il y a 3 morts, dont 2 éléments FARDC et un de la PNC». Le gouverneur du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje, a également fait savoir que 14 armes de guerre ont été récupérées. Le chef de l’Exécutif provincial du Sud-Kivu a par ailleurs annoncé que les investigations sont en cours pour déterminer les auteurs matériels et intellectuels de cette attaque de la ville de Bukavu.

«…Maintenant la situation sécuritaire de la ville de Bukavu est sous contrôle. Nous venons de terminer un conseil de sécurité provincial. Des mesures ont été prises pour traquer les assaillants dans leur retranchement. Les enquêtes se poursuivent pour identifier les auteurs matériels et intellectuels de cette situation afin de dégager des responsabilités pour en répondre devant la justice», a déclaré Théo Ngwabidje, lors d’un point de presse qu’il a tenu le mardi 03 novembre 2021 au gouvernorat de province à Bukavu.

Rappel des faits

Des déflagrations d’armes ont retenti la nuit de mardi à mercredi vers 1h du matin dans plusieurs endroits de la ville de Bukavu. Selon plusieurs témoignages recueillis sur place, les attaques rebelles ont eu lieu sur l’Avenue industrielle et vers la Place de l’Indépendance, dans la commune de Kadutu, à Brasserie, dans la commune de Bagira, et vers l’ISP Bukavu, l’avenue Saîo et Essence Major Vangu, dans la commune d’Ibanda.

Les forces loyalistes sont intervenues avec détermination et empressement, mettant rapidement fin à cette aventure rebelle ayant tenté de prendre la ville, insécuriser sa population et déstabiliser les institutions provinciales. Tôt le matin du même mercredi, le commandant de la 33ème Région militaire, le Général de brigade Bob Kilubi, a parlé d’une «attaque d’un groupe de bandits dénommé CPC 64», précisant que «les assaillants ont été contenus dans la ville pour éviter des dégâts». Actuellement, le calme est revenu dans la ville et la situation est sous contrôle des forces loyalistes.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page